Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Noesam@voila.fr

  • : sionazisme
  • sionazisme
  • : Tout Juif qui se respecte, religieux ou séculier, ne peut plus garder le silence, voir pire, soutenir le régime sioniste, et ses crimes de génocide perpétrés contre le peuple palestinien...La secte sioniste est à l’opposé du Judaïsme. .................... Mensonge, désinformation, agression, violence et désobéissance de la loi internationale sont aujourd’hui les principales caractéristiques du sionisme israélien en Palestine.
  • Contact

Israèl est contre TORAH

*"Les sionistes me dégoûtent autant que les nazis."
(Victor Klemperer, philologue allemand d'origine juive, 1881-1960)

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


 

 

 

 

 

 

L’initiative sioniste de proclamer l’État d’Israël constitue une révolte contre la volonté divine, contre la Torah, une révolte qui a engendré une vague interminable de violence et de souffrance. À l’occasion de la fondation de l’État hérétique, les juifs fidèles à la Torah pleurent cette tentative d’extirper les enseignements de la Torah, de transformer les juifs en une « nation laïque » et de réduire le judaïsme au nationalisme.......Nous déplorons les tragédies que la révolution sioniste a provoquées chez les Palestiniens, notamment des déportations, l’oppression et la subjugation..Que nous méritions que cette année toutes les nations, en acceptant la souverainet

é divine, puissent se réjouir dans une Palestine libre et dans une Jérusalem libre! Amen. Offert par Netouré Karta International : www.nkusa.orglink

                                               


   

 


Ecrivez nous au ; noesam@voila.fr
visitez    http://www.planetenonviolence.org/link
http://www.aloufok.net/link
http://www.info-palestine.net/link
http://www.ism-france.org/news/link
http://www.europalestine.com/link
http://www.enfantsdepalestine.org/
http://mounadil.blogspot.com/link


 



Recherche

FATHER OF SIONAZISJACOB HITLER

La prétendue ascendance juive d'Hitler: Une "explication" par la haine de soi
Une publication parue cette semaine a attiré mon attention. Il s’agit ni plus ni moins de la généalogie d’Adolf Hitler qui aurait des ascendants juifs !! Dans son article, Gilles Bonafi présente une fiche des Renseignements généraux que le magazine Sciences et Avenir a publié en mars 2009, et où on peut clairement lire le deuxième prénom d’Hitler : Jacob. Adolf Jacob Hitler serait le petit-fils de Salomon Mayer Rothschild. Cette information a été divulguée par deux sources de très haut niveau : Hansjurgen Koehler officier d’Heydrich, qui était lui-même l’adjoint direct d’Heinrich Himmler et Walter Langer le psychiatre qui a réalisé le profil psychologique d’Hitler pour l’OSS, les services secrets US pendant la Seconde Guerre mondiale.
SOURCE ;alterinfo

Archives

7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 19:32

Haniyeh : Nous n'abandonnerons pas un seul pouce de la terre de la Palestine


1 2 3 4 5 Notez


http://www.palestine-info.cc
Vendredi 7 Décembre 2012


Haniyeh : Nous n'abandonnerons pas un seul pouce de la terre de la Palestine

Le Premier ministre palestinien, Ismaïl Haniyeh, a reçu une délégation égyptienne présidée par le Cheikh des Moudjahiddins, Hafez Salama, exprimant sa joie profonde d'accueillir une délégation égyptienne sous la direction du Cheikh des Moudjahiddines.

Haniyeh a dit : "Notre Cheikh, Hafez Salama, la preuve contre les gens, qui porte sur ses épaules plus de 80 ans en racontant aux gens la Palestine et le Djihad. Notre Cheikh Hafez a marqué dans chaque lieu d'honneur de cette nation un signe éminent", considérant que la visite du Cheikh Salama est un grand honneur pour la Palestine et ses habitants.

"Egypte aujourd'hui écrit de nouveau l'histoire de la nation arabo-islamique dans son ensemble, l'Egypte est la tête du corps de la nation", a-t-il ajouté en confirmant les principes absolus, dont le fait que la Palestine est de la mer au fleuve et du nord au sud et son site de la nation.

Il a poursuivi : "Nous n'abandonneront pas un seul pouce de la terre de la Palestine, parce qu'elle est une terre des Legs pieux islamiques et la voie de la libération de la Palestine est la résistance, le Djihad et la fermeté, ainsi que le soutien de la Nation qui représente la dimension stratégique".

De son côté, le Cheikh Salama a déclaré : "Nous sommes venus aujourd'hui pour être avec vous et nous avons souhaité être avec vous dans la bataille contre l'ennemi de la nation", soulignant son appel à la nation arabe et islamique lors de l'agression à participer avec les Palestiniens à la dernière bataille.

Le Cheikh Salama a confirmé que la prochaine bataille aura pour issue la libération de la ville occupée de Jérusalem (el-Qods) et les territoires palestiniens occupés en 1948, rappelant le sang des martyrs dans l'histoire du conflit avec l'occupation et que ce sang n'aura pas été versé en vain.
Il a insisté sur l'importance de l'unité de la résistance face à l'occupation et l'unité de la nation pour libérer la Palestine qui est la propriété de la nation dans son ensemble, parce que toute la Palestine est une terre sacrée et qu'il est honteux que la nation renonce à la Palestine.

http://www.palestine-info.cc

http://www.alterinfo.net/Haniyeh-Nous-n-abandonnerons-pas-un-seul-pouce-de-la-terre-de-la-Palestine_a84488.html

Repost 0
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 14:31


Victoire !

http://www.france-palestine.org/VICTOIRE

La commission centrale de la direction de la grève de la faim des prisonniers palestiniens, réunie à la prison d’Ashkelon, a validé l’accord transmis par le médiateur égyptien et qui prenait en compte l’essentiel de leurs revendications : fin du dossier de la détention administrative (les détenus concernés seront jugés ou libérés), fin des mesures de mise à l’isolement, fin de la privation de visite pour les familles de Gaza…

 

C’est là une très grande victoire.

 

Le gouvernement israélien et l’administration pénitentiaire ont été contraints de faire droit aux revendications des prisonniers palestiniens après des semaines de lutte et une longue journée de négociations ce 14 mai. Cette victoire est celle des prisonniers qui, en entamant avec une totale détermination une grève de la faim préparée de longue date, ont fait la preuve de leur haut niveau d’organisation et de conscience politique.

 

Elle n’a pu être menée que par l’union de toutes les forces politiques et a apporté la preuve que l’unité nationale est déterminante pour faire reculer les autorités israéliennes. Elle est, par là même, la victoire de tous les Palestiniens qui ne lui ont pas ménagé leur soutien. Elle est intervenue malgré le mutisme des pays européens et des Etats-Unis, et a rencontré le soutien de l’opinion internationale en dépit d’un incompréhensible et injustifiable black-out médiatique.

 

Elle constitue un puissant encouragement à la résistance civile et populaire du peuple palestinien tout entier et un appel à renforcer le mouvement international de solidarité pour que justice lui soit rendue.

 

Le Bureau national de l’AFPS, le 14 mai 2012

Repost 0
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 12:36

Le Maroc se mobilise pour la Palestine, contre le sionisme


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 26 Mars 2012 - 08:28 Mali: Sempiternelle ritournelle ?


1 2 3 4 5 Notez


Mardi 27 Mars 2012


Le Maroc se mobilise pour la Palestine, contre le sionisme

Il n’y a pour l’instant que le site JSS (Je Suis un Salaud) pour en parler en français.

Et c’est plus qu’étonant parce que l’évènement a eu lieu à Rabat, au Maroc, c’est-à-dire un pays bien connu en France pour diverses raisons.

Mais comme nous le savons, la couverture médiatique du Maroc par la presse française semble avoir des lacunes qu’on a du mal à s’expliquer.

Ce sont pourtant des dizaines de milliers de personnes, peut-être 100 000, qui ont manifesté à Rabat pour demander la libération des prisonniers Palestiniens détenus par l’entité sioniste.

Ces manifestants protestaient aussi contre la présence d’un représentant de l’entité sioniste à une conférence sur la coopération euro-méditerranéenne qui se tenait au siège du parlement marocain.

Pas une ligne dans vos journaux !       

Un diplomate Israélien exfiltré du Maroc. On m’a dit de quitter la conférence

David Saranga affirme ne jamais s’être senti menacé dans les locaux du parlement à Rabat alors qu’ne foule énorme manifestait dehors en soutien aux prisonniers Palestiniens, il explique qu’un participant Tunisien à la confére »nce ‘avait cessé de sourire lorsqu’il a appris qu’il était Israélien.’
 Par Yitzhak Benhorin, Yediot Ahronoth (Sionistanà 26 mars 2012 traduit de l’anglais par Djazaïri
WASHINGTON – “On m’a dit d’aller à l’aéroport le vite possible et de quitter le Maroc, » a déclaré lundi au Yediot le vieux routier de la diplomatie israélienne David Saranga, un jour après que une manifestation qui a rassemblé des dizaines de milliers de personnes qui protestaient contre sa présence à Rabat.
Pendant cette marche, les manifestants brandissaient des drapeaux palestiniens et scandaient “Le people veut libérer al-Aqsa » et « un million de martyrs vont aller à Jérusalem.» Ils ont aussi brûlé des drapeaux israéliens.
Le quotidien Yedioth Ahronoth rapport que Saranga qui se trouvait à Rabat pour une conférence sur le partenariat euro-méditerranéen a été évacué du siège du parlement par une porte dérobée de crainte que les manifestants à l’extérieur s’attaquent à lui.
Saranga, chef du département de liaison avec le parlement européen à la mission israélienne auprès de l’Union Européenne est rentré sain et sauf à Bruxelles lundi.
“Nous avions des discussions au siège du parlement à Rabat alors que des milliers de personnes à l’extérieur protestaient contre la présence d’un représentant israélien,” a déclaré Saranga au Yediot.
“Dès samedi, alors que nous parlions environnement, énergie et droits des femmes, je pouvais voir des gens manifester dehors. Le représentant Tunisien m’a dit qu’ils demandaient la libération de prisonniers Palestiniens. Il a cessé de sourire quand il s’est rendu compte que j’étais Israélien,»  rapporte le diplomate.
“Il y avait peut-être 100 000 manifestants qui criaient et brandissaient des symboles. – et c’était ça.”
Pendant les discussions de dimanche, un représentant de l’Union Européenne a attire l’attention de Saranga sur l’agitation à l’extérieur. « J’ai regardé par la fenêtre et j’ai vu des milliers de personnes. Les portes du siège du parlement étaient fermées et nous étions donc protégés, mais depuis les fenêtres du deuxième étage j’ai vu des swastikas et des gens en train de brûler des drapeaux israéliens, » dit-il.
«Les discussions à l’intérieur se poursuivaient comme prévu, mais tout le monde regardait de temps en temps à la fenêtre pour voir ce qui se passait,» se souvient Saranga. « A l’intérieur du siège du parlement, les photographes ont commencé à se concentrer sur moi, et j’ai demandé conseil au personnel de la sécurité.
Ils m’ont dit d’aller à l’aéroport aussi vite que possible et de quitter le Maroc.»
En une heure, les organisateurs de la conférence avaient une équipe de gardes du corps prête à escorter Saranga à son hôtel. « Ils m’ont conduit hors de l’immeuble par une porte dérobée, mais je ne me suis senti menacé à aucun moment. Après avoir récupéré mes affaires à l’hôtel, j’ai été rapidement emmené à l’aéroport où j’ai embarqué dans le premier avion pour Paris.,» dit-il.
L’incident a été une source de déception pour le diplomate Israélien. « Il est honteux que, au lieu d’avoir un retour positif , nos projets qui promeuvent la paix et la compréhension mutuelle attirent des manifestations hostiles au dialogue.»

http://mounadil.wordpress.com/
http://www.alterinfo.net/Le-Maroc-se-mobilise-pour-la-Palestine-contre-le-sionisme_a73682.html
Repost 0
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 12:34

La marche « Vers Qods » poursuit son chemin, Israël panique


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 27 Mars 2012 - 08:42 CHronique: "Lamentations"


1 2 3 4 5 Notez


IRIB
Mardi 27 Mars 2012


La marche « Vers Qods » poursuit son chemin, Israël panique
A l'approche de la marche internationale « Vers Qods », prévue fin mars, à l'occasion de la journée de la "Terre", l'armée israélienne, qui s'est déjà mise en état d'alerte, a donné de tirer sur les participants aux manifestations sur les frontières de la Palestine occupée.
Une marche internationale est prévue le vendredi 30 mars, simultanément à la journée de la Terre, sur les frontières de la Palestine occupée aussi bien que partout dans le monde. Des centaines de milliers de pacifistes de tous les continents du monde, sont déjà arrivés, selon les organisateurs, aux pays voisions de la Palestine occupée. Ils doivent se diriger, le 30 mars, du Liban, de l'Egypte, de la Jordanie, de Gaza, de la Cisjordanie et des autres terres occupées en 1948, vers Qods. Des manifestations et rassemblements sont aussi prévus le même jour devant les ambassades du régime sioniste dans les capitales de divers pays du monde. La journée de la Terre est une journée symbolique pour les Palestiniens célébrée et commémorée, chaque année, depuis quatre décennies, en guise de protestation contre les politiques expansionnistes du régime sioniste, notamment la confiscation des terres et maisons des Palestiniens. Les responsables de Tel-Aviv ont, déjà, mis en garde les pays voisins contre tout accord avec la tenue de la marche « Vers Qods », à la journée de la Terre, toutefois, un comité international représentant les cinq continents a décidé, il y a deux mois, d’organiser, une marche internationale, en vue de retenir l'attention de l'opinion publique à travers le monde sur la question de la ville sainte de Qods. Elle entend réclamer "la libération de la Palestine et la cessation de la judaïsation de Qods". Il est vrai que la judaïsation et la destruction des monuments historiques, nationaux et religieux, durant quatre décennies d'occupation de Qods, s'est, de plus en plus, accélérée, de la part du régime sioniste; le monde s'inquiète ainsi des impacts négatifs que cela pourrait avoir pour la ville sainte de Qods, ville de la paix et du salut, qui est occupée depuis 1967 par l'armée israélienne. Plus d'une centaine de colonies de peuplement sioniste y ont été construites tandis que des monuments historiques, des mosquées et des endroits sacrés voire des cimetières, datant des millénaires, détruits. Ce sont une seule partie des démarches expansionnistes du régime israélien. Ceci dit, les épris de la liberté, partout dans le monde, représentant 700 organisations populaires, de 64 pays du monde, ont décidé, cette année, d'organiser et participer à une marche internationale pour contraindre la Communauté internationale à réagir face à Israël. Les responsables de l’entité sioniste sont déjà paniqués par cette marche internationale, à l’instar de la Journée mondiale de Qods. Désemparés, ils multiplient alertes et mises en gardes.

IRIB



Mardi 27 Mars 2012
http://www.alterinfo.net/La-marche-Vers-Qods-poursuit-son-chemin-Israel-panique_a73665.html
Repost 0
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 21:00

En 2012, les Palestiniens doivent se ressaisir


2011 n'a pas été une année particulièrement mauvaise pour la Palestine. Des centaines de prisonniers politiques et de la résistance palestinienne ont pu retrouver la lumière du jour après avoir été libérés des geôles et des camps de détention israéliens. Il est sûr que beaucoup de ces héros auraient passé le restant de leurs vies dans les prisons sionistes sans l'"accord Shalit" et la capitulation d'Israël aux conditions du Hamas pour la libération du soldat sioniste capturé. Grâce à l'accord, des centaines de familles palestiniennes, qui avaient perdu tout espoir de revoir leurs bien-aimés vivants, ont pu retrouver leurs enfants, frères, maris et filles.

Notez


Khaled Amayreh
Dimanche 1 Janvier 2012


En 2012, les Palestiniens doivent se ressaisir
Israël avait eu recours à tous les moyens imaginables de ses services de renseignement pour localiser le soldat, en vain, et Shalit a été détenu sous le nez d'Israël quelque part dans la Bande de Gaza pendant plus de 60 mois. Ce seul fait devrait nous faire porter un regard d'admiration et de gratitude sur les soldats inconnus et héroïques qui ont gardé ce précieux secret pendant tant de mois et d'années.

2011 nous a apporté le printemps arabe, qui a envoyé aux poubelles de l'histoire plusieurs régimes tyranniques pro-américains. Certains d'entre eux, comme celui de l'ex-président Moubarak en Egypte, étaient un sérieux handicap pour la lutte palestinienne.

En 2008-2009 par exemple, le régime égyptien a conspiré, comploté et collaboré avec l'entité sioniste pour assassiner et torturer la Bande de Gaza, permettant à Israël de mener son attaque néo-nazie sur le territoire côtier pratiquement sans protection, tuant, réduisant en cendres et mutilant des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants palestiniens.

De plus, le régime a cherché à consolider le siège israélien criminel de Gaza en construisant un autre mur de béton, pour que les Gazaouis ne puissent faire entrer la moindre boite de lait depuis le côté égyptien des frontières pour leurs enfants affamés.

En conséquence, le dégagement de ce régime est considéré comme une grande victoire tant pour les peuples égyptien que palestinien, pour les Egyptiens parce que le régime corrompu de Moubarak avait supprimé les droits de l'homme et les libertés civiles pour complaire aux intérêts israéliens et américains, et pour les Palestiniens parce que l'entité sioniste le considérait comme un atout stratégique puisqu'il lui permettait de brutaliser les Palestiniens en échange de l'aide et de la protection des Etats-Unis.

Les élections qui ont eu lieu en Tunisie et en Egypte furent aussi de bon augure pour la cause palestinienne. Le triomphe des partis islamiques et affiliés, en particulier les Frères musulmans, est peut-être une des meilleures nouvelles que la cause et le peuple palestinien aient reçu depuis des décennies.

Nous n'attendons pas, bien sûr, de miracles du printemps arabe. Cependant, il ne fait aucun doute que les changements stratégiques qui ont lieu dans le monde arabe ont brouillé et déstabilisé les calculs stratégiques d'Israël dans la région.

Israël, qui devient un Etat fasciste pur et dur, avait probablement prévu de s'embarquer dans des mesures impensables contre les Palestiniens, comprenant éventuellement des massacres génocidaires, l'émigration forcée et le nettoyage ethnique. Grâce aux printemps arabes, en particulier la révolution égyptienne, Israël y regardera certainement à deux fois avant de poursuivre sa politique de lebensraum contre ses voisins.

La fin de 2011 a également rapproché le peuple palestinien de la réconciliation et de l'unité nationale. Le Hamas a accepté de rejoindre l'OLP et toutes les parties sont convenues de former un gouvernement d'unité nationale, de libérer les prisonniers politiques et de tenir des élections pour l'Autorité palestinienne ainsi que pour le Conseil national palestinien.

 Ce qui est particulièrement important, c'est que le moral du peuple palestinien s'est considérablement amélioré en 2011 malgré les incessantes agressions et les provocations sionistes.

 Néanmoins, il reste beaucoup à faire en 2012. La réconciliation nationale doit se matérialiser sur le terrain et les Palestiniens ordinaires doivent en ressentir les effets tangibles.

 Toutefois, il est peu probable qu'une véritable unité nationale s'instaure entre le Fatah et le Hamas si l'Autorité palestinienne et le régime de Ramallah ne mettent pas fin à l'ignoble coopération et coordination avec l'armée sioniste d'occupation. La coordination sécuritaire a été un triste chapitre de l'histoire palestinienne récente et elle doit cesser le plus vite possible.

 De plus, avec le vol incessant de la terre palestinienne par le régime sioniste, l'AP doit avoir le courage de déclarer la fin du processus de paix mensonger.

Pourtant, démanteler l'infrastructure de l'AP sera plus facile à dire qu'à faire. Mais il est évident que son existence milite contre et entrave l'existence d'un Etat palestinien viable et territorialement contigu ; les dirigeants palestiniens ne doivent pas hésiter à dissoudre l'AP. Après tout, l'établissement d'un Etat palestinien indépendant n'est-il pas la raison d'être de l'AP elle-même, comme Sa'eb Erekat l'a dit à plusieurs reprises.

De toutes façons, les dirigeants palestiniens doivent cesser de jouer avec le sort et le destin de la population et de la cause palestiniennes. Nous nous sommes livrés trop et trop longtemps à des jeux politiques futiles, et l'heure de vérité doit sonner. Ce qui signifie également de reconnaître que la création d'un Etat palestinien viable en Cisjordanie , avec Jérusalem pour capitale, n'est plus une option réaliste étant donné l'expansion phénoménale des colonies juives.
 
Les dirigeants palestiniens, dont le Fatah et le Hamas, doivent se ressaisir en 2012 et s'assurer que ce ne soit pas une nouvelle année d'attente vaine.

ISM


Dimanche 1 Janvier 2012


Furlhttp://www.alterinfo.net/En-2012-les-Palestiniens-doivent-se-ressaisir_a68936.html

Repost 0
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 21:16

Israël a peur des dessins d’enfants palestiniens

lundi 12 septembre 2011



Suivre la vie du site RSS 2.0   Enregistrer au format PDF Version PDF   Tip A Friend  Envoyer par email   Version imprimable de cet article Version imprimable  

Partager 96



Les mêmes qui crient au scandale quand on appelle au boycott d’Israël, ou qui vont raconter qu’il n’y a pas de rapport entre l’art et la politique, viennent de faire interdire une exposition de dessins d’enfants palestiniens dans un musée californien.

L’Oakland Museum of Children Arts annule l’exposition des œuvres d’enfants Palestiniens

Communiqué de presse

Berkeley, Californie – le Museum of Children’s Art d’Oakland (MOCHA) a décidé d’annuler une exposition artistique d’enfants Palestiniens de la bande de Gaza. La Middle East Children Alliance (MECA) qui était partenaire du musée pour présenter l’exposition a été informée jeudi 8 septembre 2011 de la décision par le directeur du musée. MECA et le musée travaillaient ensemble sur cette exposition baptisée « Un regard d’enfant de Gaza ».

MECA a appris que des organisations pro israéliennes de la région de San Francisco ont conjugué leurs efforts pour faire revenir le musée sur sa décision d’exposer des créations artistiques d’enfants de Gaza. Barbara Lubin, directrice exécutive de MECA, a exprimé sa consternation devant la décision du musée de censurer l’exposition en contradiction avec sa mission “de faire en sorte que les arts soient quelque chose d’essentiel dans la vie de tous les enfants. »

“Nous ne comprenons que trop bien la pression énorme qui s’est exercée sur le musée. Mais qui sort gagnant ? Le musée n’est pas gagnant. MECA n’est pas gagnante. Les habitants de la région de San Francisco ne sont pas gagnants. C’est notre liberté d’expression fondamentale garantie par la Constitution qui est perdante. Les enfants de Gaza sont perdants, » a-t-elle déclaré. « Les seuls gagnants sont ceux qui dépensent des millions de dollars pour censurer toute critique d’Israël et faire taire les voix des enfants qui vivent au quotidien sous un siège militaire et l’occupation ».

“Malheureusement, cet incident troublant n’est qu’un exemple parmi beaucoup d’autres dans tout le pays qui voit certaines organisations réussir à réduire au silence le point de vue palestinien, qui comprend l’expression artistique. En fait, certaines organisations ont même provisionné des fonds spécialement à cet effet. L’an dernier, la Fédération Juive d’Amérique du Nord et le Jewish Council for Public Affairs ont malheureusement lancé une initiative d’un montant de 6 millions de dollars pour réduire efficacement au silence les voix palestiniennes même dans les “institutions culturelles.”

L’exposition gratuite, co-parrainée par près d’une vingtaine d’organisations locales, devait ouvrir ses portes le 24 septembre, et prévoyait des activités spécifiques pour les enfants et les familles, dont un atelier de dessin et des lectures de poésie.

La bande de Gaza avec sa population de 1,6 million d’habitants est assiégée depuis qu’Israël lui a imposé un blocus en 2006. Les Nations Unies et de nombreuses organisations des droits de l’homme dans le monde ont condamné le blocus en tant que forme inhumaine et cruelle de châtiment collectif.

“Bien que les enfants de Gaza vivent en subissant des politiques israéliennes qui les privent de tout ce qui est basique, ils réussissent à travers l’art à exprimer leurs réalités et leurs espoirs. C’est vraiment très triste qu’il se trouve des gens aux Etats-Unis pour les faire taire et démolir leurs rêves,” explique Ziad Abbas, directeur associé de MECA. MECA est déçue de la décision du musée de refuser aux habitants de la région de San Francisco la possibilité de voir des productions artistiques d’enfants Palestiniens, et elle s’engage à trouver un autre lieu d’exposition. “Nous avons fait la promesse aux enfants que leurs œuvres seraient montrées et nous allons tenir cette promesse,” a affirmé Lubin."

Source : http://mounadil.wordpress.com/2011/...

CAPJPO-EuroPalestine

 

Repost 0
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 12:53


Le convoi Road to Hope est entré à Gaza
Depuis Londres, la porte-parole du convoi Leyla Rubaina Hyda a dit que seuls 37 membres du convoi avaient été autorisés à entrer. Les autorités égyptiennes ont interdit plusieurs autres, dont certains avaient participé à la Flottille de la Liberté de juin dernier et qui étaient à bord du Mavi Marmara.

Toutefois, Ken O'Keefe, activiste irlandais et ancien marine US, qui était lui aussi sur le Mavi Marmara, a obtenu la permission d'entrer, a dit Hyda.

Le convoi est constitué de quelques 30 véhicules qui transportent 788.750$ d'aide humanitaire. Les activistes et leur cargaison sont arrivés dans le port égyptien d'Al-Arish jeudi, après que l'Egypte ait refusé qu'ils arrivent par voie terrestre, depuis la Libye.

Le convoi Road to Hope est aussi devenu célèbre il y a trois semaines lorsque le capitaine d'un ferry grec a retenu captifs 10 membres du convoi après une dispute pour une question de paiement, semble-t-il. Des commandos grecs avaient abordé le ferry après que le capitaine est emmené le groupe, contre sa volonté, dans le port du Pirée.

"Ce fut un voyage incroyablement long, et il met en lumière les obstacles incroyables et les dangers potentiels que courent ceux qui veulent aider le peuple de Palestine," a dit O'Keefe dans un article posté sur son site web jeudi.


"World Citizen", le site web de Ken O'Keefe

Son blog : http://kenokeefe.wordpress.com/

Source : Maan News  
  Traduction : MR pour ISM

Vendredi 26 Novembre 2010

Repost 0
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 20:07

Names and Photos of Israeli War Criminals in Gaza (uruknet)

Israeli attorney general brig-gen-jonathan-lockerhead-of-iaf1Mazuz and the military headquarters, forbade the media from publishing the names of the Israeli officers who lead “Operation Cast Lead” in Gaza, murdering 1310, and wounding over 5600, over 90% of these casualties being civilians, destroying public and the private property in many parts of towns and cities, and completely razing several areas completely to the ground.

The Israeli Attorney General Menachem Mazuz is conniving with others to cover the war crimes committed in Gaza. These others are Ehud Barak, Ehud Olmert and his cabinet of criminals, and the military counterpart, Brigadier General Avihai Mandelblit. Chief of Staff Gabi Ashkenazi is equally involved in the war crimes in Gaza. The Attorney General of Israel asked his military counterpart to open a quick investigation among the military as an “alternative” measure to hinder potentially “hundreds” of international lawsuits against Israeli officials alleging war crimes against the Gaza population during the operation has been widely anticipated. There is growing concern in the offices of the Israeli justice and war ministries because they expect a massive wave of lawsuits for human rights violations against Israeli officers and politicians. The criminal intentions of Menechem Mazuz, namely helping to cover up war crimes of the State of Israel by giving an advice to the military, and by opening a “formal and internal investigations” is a clear fraud planned by the Israeli ministry of justice. Such a behavior is not that of a state, it is the behavior of a criminal organization trying to escape their well deserved punishment.

The military censor of Israel is preventing the media from identifying officers who participated in the Gaza Strip IOF, and divulging information about them which could be used in legal proceedings against them in courts of justice abroad. There is great concern at the defense and the justice ministries that Israeli officers will be singled out in a massive wave of suits for human rights violations. In recent days the censor has forbidden publishing the full names and photographs of officers from the level of battalion commander down. It is assumed that the identity of brigade commanders has already been made known. The censor also forbids any reports tying a particular officer of battlefield command rank (lieutenant to lieutenant colonel) to destruction inflicted in a particular area.

The Israeli war criminal number one, Ehud Barak, stated that the State of Israel bears the responsibility for sending IOF troops on missions in Gaza, as well as for defending civilians, and as such it is obligated to grant its full support to these officers and soldiers who participated in the IOF in Gaza.

Ehud Barak


Ehud Olmert

Tzipi Livni

Yuval Diskin, Shin Bet security service chief, the organizer of the war in Gaza. Due to his personal recommendation, the IAF bombed the hospitals and the medical centers of Gaza.



Brigadier General Avihai Mandelblit

Chief of Staff Gabi Ashkenazi

Brig Gen Jonathan Locker, head of Israeli air forces which operated in Gaza.


Maj. Gen. Ido Nehushtan, a war criminal, Commander of Israeli air forces which lead all the operation of destruction with tons of phosphorus bombs.


Colonel Ron Ashrov, a war criminal, Commander of the Northern Gaza, deputy to the Givati Brigade.


Brigadier-General Eyal Eisenberg – Commander of all the IOF war criminal forces of “Operation Cast Lead” were under his command in Gaza Division. He personally participated in the war. He commanded the operations, in which Armored and Engineering corps units, as well as infantry soldiers were taking part. Eisenberg also commanded a division during the Second Lebanon War.

Colonel Yigal Slovik, commander of 401st Armored Corps Brigade convoy, entered Gaza in a Merkava tank from Netzarim and he did not stop until it reached the coast. He murdered the Palestinian civilians who raised the white flags, and he destroyed many houses over the head of the people. The brigade units also conducted numerous raids targeting public infrastructure.

Sho’alay Marom, Brigadier (res.), razed to the ground hundreds of houses in Rafah, and in Jabalia.

Lt. Col. Yoav Mordechai, he served as a commander of the criminal Golani infantry brigade’s 13th Battalion in Gaza and in the “second Lebanon war”. He attacked the Tel al-Hawa neighborhood, where hundreds of Palestinian residents who had fled on foot were murdered under his instructions. In one well-known incident, about more 150 Palestinian civilians were gathered by the IOF in a house, and then the house was bombed and shelled. Lt. Col. Yoav Mordechai is a friend of the PA, and it is known that he coordinated his crimes with the PA.

Lt. Col. Oren Cohen, a war criminal, commander of Battalion 13 in the Golani Brigade, who led on night his troops into eastern of Gaza City, they murdered over hundred Palestinian. He was moderately wounded by the Israeli war criminal friends. Cohen and his soldiers operated during the second Lebanon war.

 


Lt. Col. Avi Blot, a war criminal, commander of the 101st Battalion in the Paratrooper Brigade.

 


Lieutenant-Colonel Yehuda Cohen, battalion commander in Givati infantry Brigade’s Rotem Regiment, a war criminal in the second war in Lebanon, and a war criminal in Gaza.



Lieutenant-Colonel Ronen Dagmi
, deputy commander of the 401st Armored Brigade which operated in “Operation Cast Lead” in Gaza.


Col. Avi Peled, a war criminal, a commander brigade in Battalion 51 who operated in Gaza during “Operation Cast Lead”, and he was operated during the second war of Lebanon.

Brig.-Gen. ( res.) Zvika Fogel, a war criminal, a former deputy OC Southern Command in charge of artillery fire for Operation Cast Lead. Zvika and his son Zivi Fogel participated in “Operation Cast Lead” in Gaza.

Brigadier-General Yuval Halamish, Chief IOF Intelligence Officer, participated in “Operation Cast Lead” in Gaza.

Col. Hertzi Halevy, brigade commander, a former Sayeret Matkal, commander of the Israel Paratroopers’ Brigade in Gaza, committed war crimes in Gaza during “Operation Cast Lead”.

Col. Tomer Tsiter, a Givati squad commander from Ra’anana, participated in the massacre in Gaza during “Operation Cast Lead”, and previously he participated in the massacre “Operation Defensive Shield” in the Jenin refugee camp in 2002.


Gur Rosenblatt, infantry reserve officer, participated in “Operation Cast Lead” in Gaza.


Guy Ohaion, infantry reserve officer, participated in “Operation Cast Lead” in Gaza.


Lt. Col. Erez, armored corps, tank commander, participated in “Operation Cast Lead” in Gaza.


Maj. Nimrod Aloni, participated in “Operation Cast Lead” in Gaza.



Lieutenant Colonel (res.) Shlomo Saban, participated in “Operation Cast Lead” in Gaza.



Capt. Ron Vardi, a war criminal, participated in “Operation Cast Lead” in Gaza.

Lieutenant-General Gabi Ashkenazi, IOF Chief of Staff, whose father was a holocaust survivor from Bulgaria and whose mother was born in Syria. This moral degenerate is the engineer of this new holocaust in Gaza. He committed war crimes in south of Lebanon. Three of his soldiers were captured by the Hizbullah resistance after they illegally crossed into Lebanon as a provocation ordered by him.

Major-General Yoav Galant, southern command chief. He was the chief commander in charge of “Operation Cast Lead”. He personally participated in the massacre against civilians in Gaza.

Richard Awizrat, Senior Warrant Officer, participated in “Operation Cast Lead” in Gaza, and he also participated in the massacre in Jenin of 2002, during “Operation Defensive Shield”.

Major General Amos Yadlin, Military Intelligence chief, participated in “Operation Cast Lead” in Gaza.

Read and See more Photos About the Israeli War Criminals here (click).

VIA

Ads by Google
Beit Ohr Ministries
A house of Light a light to Israel and the nations
www.beitohrministries.com


Be the first to like this post.

One Response to “Names and Photos of Israeli War Criminals in Gaza (uruknet)”

http://djiin.wordpress.com/2009/01/27/names-and-photos-of-israeli-war-criminals-in-gaza-uruknet/

Repost 0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 14:12

"Je dirige actuellement de grands efforts internationaux pour la levée du sévère embargo imposé par les autorités de l'occupation sioniste et ses alliés contre la Bande de Gaza, pas seulement pour punir le peuple palestinien à Gaza à cause de son choix démocratique de ses dirigeants à travers des élections libres au début de l'année 2006", a affirmé George Galloway, l'ancien député britannique, et le fondateur de l'organisation britannique "Vive la Palestine", qui dirige le convoi "Viva Palestina 5",en commentaire à la décision du gouvernement égyptien d'interdire son arrivée à la Bande de Gaza à travers les territoires égyptiens"

Il a insisté sur la continuation de son rôle malgré la décision égyptienne.

Dans un communiqué diffusé hier mardi 21/9, Galloway a déclaré que ce convoi a été organisé par le mouvement britannique "Viva Palestina" avec la participation des organisations et personnalités syndicales et de bienfaisance qui appartiennent à plus de 25 pays arabes, islamiques et occidentaux. La caravane a quitté la capitale britannique, Londres, samedi 18 septembre, en passant par la France et arrivant en Italie dans son chemin vers la Bande de Gaza à travers la Grèce, la Turquie et la Syrie, puis prendra la mer à partir du port égyptien d'al-Ariche.

"Plus de 120 bus chargés de cargaisons d'aides médicales et humanitaires rejoindront le convoi en Syrie, accompagné de personnalités et de délégations de la Jordanie, le Liban, le Koweït, le Bahreïn, l'Arabie Saoudite, la Syrie, l'Algérie, le Maroc, la Mauritanie, la Libye, la Tunisie et du Soudan. Ainsi que les personnalités et les délégations qui ont accompagné le convoi des capitales européennes essentiellement de la Grande Bretagne (Londres), L'Irlande, la France, le Suède, l'Italie, la Grèce, et puis de l'Australie, des Nouvelle-zélande, du Canada et des Etats-Unis ainsi que les délégations du monde islamique de l'Indonésie et de la Malaisie", a-t-il ajouté.

A propos des déclarations de presse du porte-parole du ministère égyptiennes des affaires étrangères qui a annoncé la décision du gouvernement égyptien d'interdire à Galloway d'entrer dans la Bande de Gaza à travers les territoires égyptiens, Galloway a affirmé dans son communiqué qu'il continuera à conduire le convoi. Il a appelé au même temps le gouvernement égyptien à changer sa position et à permettre l'arrivée de la caravane à Gaza, sachant qu'il n'a reçu aucune décision officielle égyptienne lui interdisant d'entrer en Égypte, et qu'il n'a pas l'intention d'entrer dans une telle polémique avec les égyptiens, car il n'a aucun problème avec l'Égypte, mais le problème principal est l'occupation sioniste qui assiége la Bande de Gaza.

Il a précisé que la décision égyptienne stipulant son interdiction d'entrer en Palestine sera très douloureuse si elle est effectuée, soulignant que cette décision sera selon les désirs de l'occupation.

Enfin de son communiqué, Galloway a appelé tous les amis, militants, et hommes libres en Égypte à travailler pour obliger le gouvernement à annuler cette décision qui ne sert personne, et ne soutient pas les efforts et missions humanitaires pour la levée du blocus sioniste imposé contre Gaza.


Mercredi 22 Septembre 2010


http://www.palestine-info.cc/fr/ http://www.palestine-info.cc/fr/

Repost 0
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 22:43
Déclaration de l'Union Internationale des Oulémas Musulmans à propos du blocus et du mur de la mort à Gaza

A l’occasion du premier anniversaire de la guerre d’agression contre la bande de Gaza et la poursuite du blocus israélien et arabe

 

Doha, le 12 Muharram 1431, correspondant au 29 décembre 2009

 

Louanges à Allah/Dieu, que les prières et le salut soient sur notre maître Muhammad l’envoyé d’Allah/Dieu, ainsi qu’à sa famille, ses compagnons et tous ceux qui le suivent,

 

L’Union Internationale des Oulémas Musulmans vit encore sous le choc suite à la nouvelle diffusée dans les médias que les autorités égyptiennes avaient entrepris depuis quelques jours de construire un mur souterrain de séparation en acier, allant de 20 à 30 mètres en profondeur, pour en finir avec les tunnels clandestins entre la ville de Rafah côté palestinien et la ville de Rafah côté égyptien, ce qu’avaient confirmé les autorités égyptiennes sous prétexte que cela serait une nécessité pour la sécurité nationale de l’Egypte. Nous ne pouvons que nous demander qui sont ceux qui menacent la sécurité nationale de l’Egypte, sont-ils les frères encerclés à Gaza ou bien les sionistes qui guettent ?

 

Il est remarquable, selon un bon nombre de rapports, que les autorités égyptiennes construisent ce mur avec le soutien direct, en financement et en compétences humaines, des administrations américaine et française. L’organisation arabe pour les droits de l’Homme basée en Grande Bretagne a révélé en présentant son rapport à ce sujet que le gouvernement égyptien avait déjà achevé la construction de 5,4 km de ce mur d’une longueur totale de 10 km, que ce mur était composé de plaques d’acier de 18 m de longueur chacune et de 50 cm d’épaisseur, qu’elles étaient équipées de capteurs qui pourraient alerter contre toute tentative de percement, et que la construction du mur se faisait sous une supervision franco-américaine.

 

Les autorités égyptiennes procèdent à ces travaux alors que nous vivons le premier anniversaire de l’agression ignoble contre Gaza qui a tout détruit, et dont les ravages sont encore là comme si cela s’était produit la veille, et que la bande de Gaza dont les coûts de reconstruction ont été estimés à plus de 2 milliards de dollars n’a vu arriver que quelque quarantaine de camions avec des matériaux de construction ! Et c’est à cause de ce blocus que les familles catastrophées, dans leur majorité, vivent encore sur les décombres de leurs maisons détruites ou sous des tentes qui ne protègent ni de la chaleur ni du froid.

 

Alors qu’on s’attendait à ce que l’Egypte de l’arabisme et de l’islam ouvrît son cœur et ses frontières pour ses frères étouffés par l’ennemi, et qu’elle fît de son mieux pour lever ce blocus injuste au lieu de le renforcer et d’y participer en construisant ce mur de séparation.

 

Devant la gravité de la situation et la responsabilité religieuse, morale et politique qui nous incombe vis-à-vis de nos parents agressés et encerclés à Gaza, l’Union Internationale des Oulémas Musulmans déclare ce qui suit :

 

La continuation de la construction de ce mur d’acier est un acte interdit selon l’islam et contraire aux liens de fraternité et de voisinage, car l’objectif de sa construction est de fermer toutes les issues devant nos parents dans la bande de Gaza afin de renforcer le blocus qu’ils subissent, de les affamer et les humilier davantage, et d’exercer plus de pression sur eux jusqu’à ce qu’ils s’inclinent et se rendent à l’ennemi occupant, le meurtrier haineux qui les guette.

 

Nous appelons les autorités égyptiennes avec toute insistance à se distancer de cet acte interdit et à arrêter immédiatement de construire ce mur qui ne sera d’aucun intérêt ni pour l’Egypte, ni pour le peuple d’Egypte ni pour les autorités égyptiennes elles-mêmes non plus. En fait le premier à gagner et le premier à profiter de ce mur, c’est Israël, et le premier à perdre et le premier à en souffrir c’est nous, les Arabes et les musulmans, dont l’Egypte en premier lieu qui va perdre sa position remarquable aux niveaux arabe et musulman.

 

Nous demandons à toutes les institutions islamiques et toutes les autorités religieuses de référence dans les mondes arabe et musulman de rompre le silence et de montrer la gravité et l’illicéité de cet acte odieux, où le musulman aide son ennemi aux dépens de son frère, où ce frère lui demande son soutien mais il ne le lui accorde pas, où ce frère le supplie de lui porter secours mais il le livre à son ennemi, alors qu’Allah/Dieu, gloire à Lui, dit : « Les croyants et les croyantes sont solidaires les uns des autres » (at-Tawbah, s9, v71), et il dit : « Et s'ils vous demandent secours au nom de la religion, à vous alors de leur porter secours » (al-Anfâl, s8, v72). Le noble Messager dit : « Le musulman est le frère du musulman, il ne commet pas d’injustice à son égard et il ne le livre pas », c.à.d. qu’il ne l’abandonne pas, et il dit : « Apporte ton soutien à ton frère qu’il soit oppresseur ou opprimé » (et le Prophète poursuit en expliquant que quand il s’agit d’un oppresseur, le soutien consiste à l’empêcher d’opprimer les autres, Ndt), mais il n’a pas dit : encercle ton frère et étouffe-le afin que ton ennemi et son ennemi en tire profit. Nous demandons aux autorités égyptiennes d’arrêter ce projet dangereux et qu’elles refusent de jouer ce rôle indigne d’elles, et qui n’est qu’un service gratuit offert à l’ennemi sioniste qui encercle notre peuple en Palestine d’une manière générale et à Gaza en particulier.

 

Nous lançons un appel au secrétariat général de la Ligue Arabe et de l’Organisation de la Conférence Islamique de faire leur devoir de conseil et d’explication pour que le gouvernement égyptien arrête ce mur de mort et qu’il ouvre le passage de Rafah, le passage de la vie, devant les gens de Gaza qui subissent un blocus d’injustice et d’agression.

 

Nous exhortons les peuples arabes et musulmans et à leur tête le grand peuple d’Egypte, de déclarer, avec les moyens pacifiques, leur refus de cet acte horrible en envoyant des messages écrits ou électroniques aux responsables égyptiens, en écrivant et condamnant cet acte dans les journaux et l’ensemble des médias, ainsi qu’en utilisant tous les moyens légaux pour exprimer la colère de la Oummah, chacun comme cela lui convient.

 

Finalement, nous disons : Allah/Dieu nous demandera de rendre compte que nous soyons des gouvernants ou des gouvernés, et nous Le rencontrerons, chacun avec ses registres d’actions : « Lis ton livre ! Aujourd’hui, il suffit que tu sois ton propre comptable » (al-Isrâ’, s17, v14). Alors craignons Allah/Dieu avant que ce soit trop tard et méfions-nous de commettre de l’injustice, car l’injustice viendra comme des ténèbres le jour de jugement, et ses conséquences sont graves sur les pays et les gens. Et nous prions Allah/Dieu qu’Il nous épargne les méfaits des épreuves : « Redoutez le Jour où vous serez tous amenés à comparaître devant Allah/Dieu, et où chacun sera largement rétribué selon ses œuvres, sans subir la moindre injustice » (al-Baqarah, s2, v281).

 

Le Secrétaire Général                                                                                  Le Président

Dr. Muhammad Salîm al-Awwa                                                                   Dr. Yûsuf al-Qaradâwi

 

Traduit par IA

 

Texte en Arabe :

http://publish.qaradawi.net/site/topics/article.asp?cu_no=2&item_no=7442&version=1&template_id=238&parent_id=237



Repost 0

Pages