Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Noesam@voila.fr

  • : sionazisme
  • sionazisme
  • : Tout Juif qui se respecte, religieux ou séculier, ne peut plus garder le silence, voir pire, soutenir le régime sioniste, et ses crimes de génocide perpétrés contre le peuple palestinien...La secte sioniste est à l’opposé du Judaïsme. .................... Mensonge, désinformation, agression, violence et désobéissance de la loi internationale sont aujourd’hui les principales caractéristiques du sionisme israélien en Palestine.
  • Contact

Israèl est contre TORAH

*"Les sionistes me dégoûtent autant que les nazis."
(Victor Klemperer, philologue allemand d'origine juive, 1881-1960)

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


 

 

 

 

 

 

L’initiative sioniste de proclamer l’État d’Israël constitue une révolte contre la volonté divine, contre la Torah, une révolte qui a engendré une vague interminable de violence et de souffrance. À l’occasion de la fondation de l’État hérétique, les juifs fidèles à la Torah pleurent cette tentative d’extirper les enseignements de la Torah, de transformer les juifs en une « nation laïque » et de réduire le judaïsme au nationalisme.......Nous déplorons les tragédies que la révolution sioniste a provoquées chez les Palestiniens, notamment des déportations, l’oppression et la subjugation..Que nous méritions que cette année toutes les nations, en acceptant la souverainet

é divine, puissent se réjouir dans une Palestine libre et dans une Jérusalem libre! Amen. Offert par Netouré Karta International : www.nkusa.orglink

                                               


   

 


Ecrivez nous au ; noesam@voila.fr
visitez    http://www.planetenonviolence.org/link
http://www.aloufok.net/link
http://www.info-palestine.net/link
http://www.ism-france.org/news/link
http://www.europalestine.com/link
http://www.enfantsdepalestine.org/
http://mounadil.blogspot.com/link


 



Recherche

FATHER OF SIONAZISJACOB HITLER

La prétendue ascendance juive d'Hitler: Une "explication" par la haine de soi
Une publication parue cette semaine a attiré mon attention. Il s’agit ni plus ni moins de la généalogie d’Adolf Hitler qui aurait des ascendants juifs !! Dans son article, Gilles Bonafi présente une fiche des Renseignements généraux que le magazine Sciences et Avenir a publié en mars 2009, et où on peut clairement lire le deuxième prénom d’Hitler : Jacob. Adolf Jacob Hitler serait le petit-fils de Salomon Mayer Rothschild. Cette information a été divulguée par deux sources de très haut niveau : Hansjurgen Koehler officier d’Heydrich, qui était lui-même l’adjoint direct d’Heinrich Himmler et Walter Langer le psychiatre qui a réalisé le profil psychologique d’Hitler pour l’OSS, les services secrets US pendant la Seconde Guerre mondiale.
SOURCE ;alterinfo

Archives

10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 14:06

http://www.alterinfo.net/Une-enquete-sur-le-mythe-fondateur-d-Israel-derange-la-BBC_a90157.html

Une enquête sur le mythe fondateur d’Israël dérange la BBC

  1. Israël - Le mythe de l’exil, par Stéphane Baillargeon.
  2. Les mythes fondateurs de la politique israélienne, thèse du Dr Roger Garraudy. (voir également internet.)

La bible judéo-chrétienne, est divisée en deux testaments : l’Ancien testament ( bible juive) contient 39 livres, et le Nouveau Testament ( bible chrétienne) contient 27 livres.IL y a cependant une observation : pour reconnaitre la bible des chrétiens protestants et la bible des chrétiens catholiques. La différence se trouve dans le nombre des livres de l’ancien testament. Les chrétiens protestants reconnaissent 27 livres bible chrétienne, et 39 livre bible juive = 66 livres. Une bible qui a 66 livres est donc, une bible protestante. En revanche, les catholiques, reconnaissent 27 livres bible chrétienne et 46 livres, au lieu de 39 livres de la bible juive= 73 livres. Les catholiques, veulent prouver qu’ils plus juifs que les juifs. ?
Ni la bible juive, ni la bible chrétienne, ne sont les paroles de Dieu. Les 73 livres sont une compilation d’une œuvre fabriquée par des hommes anonymes, des narrateurs, des fabulateurs, des menteurs, faussaires, falsificateurs, fraudeurs et manipulateurs, qui attribuent à Dieu, les mensonges blasphématoires, et ils impliquent les prophètes, qui n’ont jamais écrits ces livres imaginaires. Dieu ne pardonne jamais aux menteurs qui fraudent et dénature la vérité divine. Malheurs à vous alliés de Satan, les incrédules, impies et coupables de crimes et de génocides sur les peuples innocents sans défenses. Kse
l.

À voir le vendredi 29 mars –
Israël - Le mythe de l’exil, par Stéphane Baillargeon.
23 mars 2013 |

Stéphane Baillargeon |

Télévision
Zone doc
L’exil
Radio-Canada, 22h35
Les Juifs, installés autour de Jérusalem il y a des milliers d’années, ont essaimé en Afrique du Nord, en Europe, en fait partout dans le monde. Mais pourquoi et comment? Ce documentaire en deux volets utilise de multiples sources, et en particulier l’archéologie, pour faire le point sur ce que l’on sait maintenant de cette fabuleuse histoire. Le résultat, franchement captivant, se regarde un peu comme une enquête policière à l’échelle des siècles et des continents.

Le premier épisode s’intéresse à la construction du mythe constitué notamment par Flavius Josèphe, Juif romanisé, voulant que les siens aient résisté à l’envahisseur romain, jusqu’à la destruction finale du temple de Jérusalem. Les archéologues montrent une situation plus complexe, avec des régions comme la Galilée, divisée entre les rebelles et les collaborateurs, pourrait-on dire. Un judaïsme incite à la résistance. Un autre prône la coexistence. Dans la ville juive de Tsipori, les fouilles mettent au jour un temple païen, un théâtre, des fresques de dieux aux visages humains.

La légende de la destruction totale s’amplifie avec Massada, lieu de la dernière bataille à la suite de la destruction du temple. Encore aujourd’hui, les visiteurs et les guides répètent le récit de la résistance jusqu’à l’ultime sacrifice, suivi par l’exil des malheureux survivants. Là encore, les preuves déterrées ne correspondent pas à cette théorie. L’archéologie montre plutôt que les Juifs sont restés dans la région, où ils ont de nouveau prospéré.

En fait, ce documentaire devient d’autant plus intéressant qu’il fait état de la manipulation ou de la politisation de la discipline archéologique dans un sens ou dans l’autre. Le professeur Yadin, héros de la guerre d’indépendance, partit à la recherche de traces de la révolte de Bar Kokhba, au Ier siècle. Les preuves accumulées ont servi à établir la légitimité de la nouvelle occupation juive du territoire.

Yigael Yadin, archéologue national, a finalement proposé que l’exil a commencé avec la perte de la souveraineté juive sur le territoire et s’est terminé avec l’établissement de l’État moderne.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages