Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Noesam@voila.fr

  • : sionazisme
  • sionazisme
  • : Tout Juif qui se respecte, religieux ou séculier, ne peut plus garder le silence, voir pire, soutenir le régime sioniste, et ses crimes de génocide perpétrés contre le peuple palestinien...La secte sioniste est à l’opposé du Judaïsme. .................... Mensonge, désinformation, agression, violence et désobéissance de la loi internationale sont aujourd’hui les principales caractéristiques du sionisme israélien en Palestine.
  • Contact

Israèl est contre TORAH

*"Les sionistes me dégoûtent autant que les nazis."
(Victor Klemperer, philologue allemand d'origine juive, 1881-1960)

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


 

 

 

 

 

 

L’initiative sioniste de proclamer l’État d’Israël constitue une révolte contre la volonté divine, contre la Torah, une révolte qui a engendré une vague interminable de violence et de souffrance. À l’occasion de la fondation de l’État hérétique, les juifs fidèles à la Torah pleurent cette tentative d’extirper les enseignements de la Torah, de transformer les juifs en une « nation laïque » et de réduire le judaïsme au nationalisme.......Nous déplorons les tragédies que la révolution sioniste a provoquées chez les Palestiniens, notamment des déportations, l’oppression et la subjugation..Que nous méritions que cette année toutes les nations, en acceptant la souverainet

é divine, puissent se réjouir dans une Palestine libre et dans une Jérusalem libre! Amen. Offert par Netouré Karta International : www.nkusa.orglink

                                               


   

 


Ecrivez nous au ; noesam@voila.fr
visitez    http://www.planetenonviolence.org/link
http://www.aloufok.net/link
http://www.info-palestine.net/link
http://www.ism-france.org/news/link
http://www.europalestine.com/link
http://www.enfantsdepalestine.org/
http://mounadil.blogspot.com/link


 



Recherche

FATHER OF SIONAZISJACOB HITLER

La prétendue ascendance juive d'Hitler: Une "explication" par la haine de soi
Une publication parue cette semaine a attiré mon attention. Il s’agit ni plus ni moins de la généalogie d’Adolf Hitler qui aurait des ascendants juifs !! Dans son article, Gilles Bonafi présente une fiche des Renseignements généraux que le magazine Sciences et Avenir a publié en mars 2009, et où on peut clairement lire le deuxième prénom d’Hitler : Jacob. Adolf Jacob Hitler serait le petit-fils de Salomon Mayer Rothschild. Cette information a été divulguée par deux sources de très haut niveau : Hansjurgen Koehler officier d’Heydrich, qui était lui-même l’adjoint direct d’Heinrich Himmler et Walter Langer le psychiatre qui a réalisé le profil psychologique d’Hitler pour l’OSS, les services secrets US pendant la Seconde Guerre mondiale.
SOURCE ;alterinfo

Archives

8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 13:08

AUX SOURCES DU SIONISME ET DE SES RAVAGES DANS LE MONDE


Dans la même rubrique:
< >


Le trafic monétaire et de l’alliage des métaux précieux, or et argent, aux vils cuivre et
plomb commence avant l’ère chrétienne et se poursuit ensuite pour le lucratif profit que
s’interdirent longtemps les pieux chrétiens et musulmans, et qui fut monopolisé par les
Israélites, puis par leurs associés les Protestants, au début du siècle dernier.

1 2 3 4 5 Notez


LUCIEN CAVRO-DEMARS
Mardi 6 Novembre 2012


AUX SOURCES DU SIONISME ET DE SES RAVAGES DANS LE MONDE

Histoire du sionisme

De 1789 à 1919, l’Autriche et sa dynastie catholique n’ont cessé d’être attaquées par les
Loges maçonniques, jusqu’au démembrement de l’Empire austro-hongrois.
(On s’explique pourquoi en 1935-1939 les transports italiens des armées fascistes,
attaquant l’Éthiopie-Abyssinie, pouvaient passer par le canal de Suez, sous garde anglaise, les
administrateurs du Canal, les gouvernants anglais français et italiens, obéissant alors aux
consignes maçonniques, appliquées également à la S.D.N. sous l’influence sioniste.)
Durant 30 ans, la politique italienne fut dominée par l’activité du Baron Sidney Sonnino,
né à Florence, mort Rome (1847-1922), qui fut ministre des Finances en 1893, Président du
Conseil de 1906 à 1909 et ministre des Affaires étrangères de 1914 à 1919. Ce haut dignitaire
de la Cour, porteur du collier de l’Annonciation, la plus haute distinction du royaume,
réservée exclusivement aux grands Catholiques, qui lui conférait le titre de cousin du Roi et
l’insigne faveur de le tutoyer, fut à la base de la dénonciation déshonorante, en 1915 (en
pleine guerre), de l’Alliance Triplice, constituée par l’adhésion de l’Italie, en 1882, à une
alliance austro-germanique de 1879, renouvelée avec l’Italie en 1887. S’étant abstenu d’entrer
en guerre en 1914, puis ayant repoussé les offres austro-hongroises de cession de territoires (les
mêmes acquis par l’Italie au Traité de Paix en 1919), pour demeurer neutre, Sonnino dirigea
les négociations avec l’Angleterre au Traité de Londres (26 avril 1915) pour l’entrée de l’Italie
aux sources du sionisme 65
dans la guerre contre ses alliés. Ce déshonneur coûta aux Italiens 4 ans de guerre, 500.000
morts et 800.000 invalides. Représentant l’Italie à la Conférence de la Paix en 1919, le baron
Sonnino fut l’artisan du démembrement de l’Autriche.
Les funérailles nationales qui lui furent faites dans la chapelle privée du Roi se
terminèrent curieusement. Les hauts personnages chamarrés et emplumés s’éclipsèrent
discrètement. Le cortège réduit prit les allées étroites conduisant au cimetière juif qui reçut cet
important catholique demeuré Juif. La presse passa sous silence le grotesque de la chose.
Pendant ce temps, en Angleterre, les Organisations sionistes se renforçaient au sein du
Parlement anglais grâce à Benjamin Disraeli, Premier ministre sioniste de l’Impératrice des
Indes. Au pays de la démocratie maçonnique anglicane, se poursuivait, depuis le XVIe siècle,
l’atroce génocide des Catholiques, sous les coups des lordslands des Loges d’Orange et leurs
fanatiques, anéantissant par milliers les familles irlandaises, fidèles à leur foi que les
gouvernants latins maçons abandonnèrent à leur sort. (Les Irlandais, sacrifiés sous uniforme
anglais dans les Flandres, de 1914 à 1917, obtinrent leur indépendance en 1921, sauf en
Ulster.)
Simultanément, l’oppression des Canadiens français et la déportation des Acadiens
français, dépossédés en Acadie, devenue Nouvelle-Écosse, se commettaient selon les ordres de
ce Parlement « anglais » sous l’obédience du Grand-Orient.
Le « Grand Occident » Américain.
L’État juif, fétiche sioniste anglican de l’Empire britannique, était en formation
progressive pour constituer le Grand-Orient territorial promis aux Juifs de la Franc-
Maçonnerie. Les loges européennes et orientales, en 180 ans de politique maçonnique servile,
avaient sapé les bases des États chrétiens, orthodoxes et catholiques, et miné les communautés
musulmanes, gardiens solidaires des Lieux-Saints de Palestine.
La même Organisation sioniste, tendant au Gouvernement mondial par la République
Universelle, du parti ashkénaze, ordonnait, aux Loges américaines, anglo-saxonnes,
scandinaves et à leurs affidées latines, de constituer le Grand-Occident étendu sur l’Amérique,
l’Atlantique, le Pacifique...
Par ce dessein, imposé à la conscience humaine, l’Organisation sioniste internationale,
aidée du Protestantisme politique, avait poursuivi le partage du monde, au gré des
gouvernants anglais. Le Tonkin devenait français en 1833 et Madagascar en 1895, puis
l’Afrique occidentale et équatoriale. Aux États-Unis, l’expansion coloniale était relancée de
1897 à 1903 sur l’Atlantique et le Pacifique.
L’immensité des territoires des États-Unis n’était pas encore conquise sur la nature et sur
les Indiens, pourchassés avec leurs bisons et tués pour le plaisir. L’énorme Louisiane n’était pas
encore réellement explorée par ceux qui se la partageaient par centaines de kilomètres carrés,
après l’avoir volée aux Français et à leurs alliés les Peaux-Rouges.
L’exploration du Texas, du Nouveau-Mexique et de la Californie, territoires pris aux
Mexicains (aussi maltraités que les Indiens), n’était pas accomplie, quand sur l’ordre du
Congrès, dominé par le Pouvoir sioniste anticatholique, l’Armée fédérale alla conquérir des
territoires outre-mer, Porto-Rico, les Philippines, Guam et Hawaï, territoires catholiques
espagnols pacifiques convoités par les Américains.
La presse de New-York affectait de mépriser l’impérialisme européen et relatait, en les
soulignant, les

a telecharger sur le serveur http://www.multiupload.nl/XZ1UZJHQ2N

SOURCE :http://www.alterinfo.net/AUX-SOURCES-DU-SIONISME-ET-DE-SES-RAVAGES-DANS-LE-MONDE_a83249.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages