Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Noesam@voila.fr

  • : sionazisme
  • sionazisme
  • : Tout Juif qui se respecte, religieux ou séculier, ne peut plus garder le silence, voir pire, soutenir le régime sioniste, et ses crimes de génocide perpétrés contre le peuple palestinien...La secte sioniste est à l’opposé du Judaïsme. .................... Mensonge, désinformation, agression, violence et désobéissance de la loi internationale sont aujourd’hui les principales caractéristiques du sionisme israélien en Palestine.
  • Contact

Israèl est contre TORAH

*"Les sionistes me dégoûtent autant que les nazis."
(Victor Klemperer, philologue allemand d'origine juive, 1881-1960)

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


 

 

 

 

 

 

L’initiative sioniste de proclamer l’État d’Israël constitue une révolte contre la volonté divine, contre la Torah, une révolte qui a engendré une vague interminable de violence et de souffrance. À l’occasion de la fondation de l’État hérétique, les juifs fidèles à la Torah pleurent cette tentative d’extirper les enseignements de la Torah, de transformer les juifs en une « nation laïque » et de réduire le judaïsme au nationalisme.......Nous déplorons les tragédies que la révolution sioniste a provoquées chez les Palestiniens, notamment des déportations, l’oppression et la subjugation..Que nous méritions que cette année toutes les nations, en acceptant la souverainet

é divine, puissent se réjouir dans une Palestine libre et dans une Jérusalem libre! Amen. Offert par Netouré Karta International : www.nkusa.orglink

                                               


   

 


Ecrivez nous au ; noesam@voila.fr
visitez    http://www.planetenonviolence.org/link
http://www.aloufok.net/link
http://www.info-palestine.net/link
http://www.ism-france.org/news/link
http://www.europalestine.com/link
http://www.enfantsdepalestine.org/
http://mounadil.blogspot.com/link


 



Recherche

FATHER OF SIONAZISJACOB HITLER

La prétendue ascendance juive d'Hitler: Une "explication" par la haine de soi
Une publication parue cette semaine a attiré mon attention. Il s’agit ni plus ni moins de la généalogie d’Adolf Hitler qui aurait des ascendants juifs !! Dans son article, Gilles Bonafi présente une fiche des Renseignements généraux que le magazine Sciences et Avenir a publié en mars 2009, et où on peut clairement lire le deuxième prénom d’Hitler : Jacob. Adolf Jacob Hitler serait le petit-fils de Salomon Mayer Rothschild. Cette information a été divulguée par deux sources de très haut niveau : Hansjurgen Koehler officier d’Heydrich, qui était lui-même l’adjoint direct d’Heinrich Himmler et Walter Langer le psychiatre qui a réalisé le profil psychologique d’Hitler pour l’OSS, les services secrets US pendant la Seconde Guerre mondiale.
SOURCE ;alterinfo

Archives

26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 21:43
Trois films qui passent en ce moment, à voir et à conseiller à tous vos amis ! Parfois, vous aurez l’embarras du choix, deux films intéressants étant malheureusement projetés ce même vendredi soir.


- "Nakba Palestine 19 48" de Ryuichi HIROKAWA

Dans le cadre du festival Ciném’Aligre , le film de Ryuichi HIROKAWA sera projeté le vendredi 12 septembre à 20h30.

La séance se tiendra en plein air Place d’Aligre, 75012 Paris et l’entrée est gratuite.

C’est l’histoire véridique d’un jeune japonais qui commence par aller travailler dans un kibboutz israélien, pui commence à découvrir l’existence des Palestiniens ... et à s’interroger.

* * *

- "Souha Bechara, survivre à l’enfer" de Randa Chahal

En hommage à la réalisatrice libanaise, Randa Chahal, décédée le 25 août denrier, projection vendredi 12 septembre à 21h au Cinéma les 3 Luxembourg, 67 rue Monsieur le Prince. 75006 Paris - Métro : Odéon / RER B : Luxembourg. PAF : 5 EUR.

La projection sera suivie d’une discussion avec Souha Bechara.

Inscription requise sur http://app.expressemailmarketing.com/get.link ?linkid=908222&subscriberid=52675672&campaignid=265260&linkurl=http://www.pourquelelibanvive.com/

Originaire du Sud-Liban qu’elle a toujours connu sous occupation israélienne, Souha Bechara tente d’assassiner le général Lahad, chef de l’Armée du Liban-Sud, milice supplétive d’Israël. Elle est emprisonnée et torturée. Elle a 21 ans et passera dix ans au camp de Khiam, dont six en isolement total, avant qu’elle ne soit libérée en 1998, à l’issue d’une campagne internationale menée en sa faveur.

Le 24 mai 2000, après 23 années d’occupation, Israël se retire du Sud-Liban. Le camp de Khiam est pris d’assaut par la foule. Le film retrace le retour de Souha dans son village de Deir Mimas, au camp de Khiam à l’endroit même où elle a tenté d’assassiner le général Lahd.

(Durée : 57mn)

Née à Tripoli en 1953, Randa Chahal Sabbag est décédée des suites d’un cancer le 25 août 2008 à Paris. Après des études de cinéma à l’Ecole Nationale Louis Lumière à Paris, elle réalise, "Liban d’autrefois", un premier court-métrage qui lui vaut le prix du Jury au festival de Carthage. En 1991, son premier long-métrage "Ecrans de Sables" est présenté dans de nombreux festivals (sélection officielle du festival de Venise 1991) et reçoit le Prix de la mise en scène au Festival de Valence. En 1997, elle réalise pour la chaîne Arte "Les Infidèles", sélectionné en compétition officielle au Festival de Locarno. "Civilisées" est sélectionné au Festival de Venise en 1999. En 2003, elle reçoit le Lion d’argent à la Mostra de Venise pour son film "Le cerf-volant".

Randa Chahal est également l’auteur de plusieurs documentaires : "Pas à Pas" (1978), consacré à la guerre civile au Liban, "Cheikh Imam" (1984), sur un chanteur égyptien, "Nos guerres imprudentes" (1995) et "Souha, survivre à l’enfer" (2000).

* * *

- "Sel de la mer" : d’Annemarie Jacir

Un excellent de film que beaucoup d’entre nous ont vu et apprécié ces jours-ci. Il entame aujourd’hui sa deuxième semaine dans de nombreuses salles en france. Il faut absolument aller le voir pendant qu’il est temps et pour que l’affluence lui permette de rester le plus longtemps possible à l’affiche.

Primé au dernier festival de Cannes, ce film raconte l’histoire de Soraya, née et élevée à Brooklyn, qui décide de rentrer s’installer en Palestine, le pays d’où sa famille s’est exilée en 1948. Sa route va croiser celle d’Emad, un jeune palestinien qui, au contraire, ne souhaite qu’une chose, partir pour toujours. Leur aventure, leurs réflexions, les humiliations, le rire et les larmes.

Avec : Suheir Hammad, Saleh Bakri, Riyad Ideis. JBA Production. (Dany GLOVER, est co-producteur).

CAPJPO-EuroPalestine

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages