Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Noesam@voila.fr

  • : sionazisme
  • sionazisme
  • : Tout Juif qui se respecte, religieux ou séculier, ne peut plus garder le silence, voir pire, soutenir le régime sioniste, et ses crimes de génocide perpétrés contre le peuple palestinien...La secte sioniste est à l’opposé du Judaïsme. .................... Mensonge, désinformation, agression, violence et désobéissance de la loi internationale sont aujourd’hui les principales caractéristiques du sionisme israélien en Palestine.
  • Contact

Israèl est contre TORAH

*"Les sionistes me dégoûtent autant que les nazis."
(Victor Klemperer, philologue allemand d'origine juive, 1881-1960)

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


 

 

 

 

 

 

L’initiative sioniste de proclamer l’État d’Israël constitue une révolte contre la volonté divine, contre la Torah, une révolte qui a engendré une vague interminable de violence et de souffrance. À l’occasion de la fondation de l’État hérétique, les juifs fidèles à la Torah pleurent cette tentative d’extirper les enseignements de la Torah, de transformer les juifs en une « nation laïque » et de réduire le judaïsme au nationalisme.......Nous déplorons les tragédies que la révolution sioniste a provoquées chez les Palestiniens, notamment des déportations, l’oppression et la subjugation..Que nous méritions que cette année toutes les nations, en acceptant la souverainet

é divine, puissent se réjouir dans une Palestine libre et dans une Jérusalem libre! Amen. Offert par Netouré Karta International : www.nkusa.orglink

                                               


   

 


Ecrivez nous au ; noesam@voila.fr
visitez    http://www.planetenonviolence.org/link
http://www.aloufok.net/link
http://www.info-palestine.net/link
http://www.ism-france.org/news/link
http://www.europalestine.com/link
http://www.enfantsdepalestine.org/
http://mounadil.blogspot.com/link


 



Recherche

FATHER OF SIONAZISJACOB HITLER

La prétendue ascendance juive d'Hitler: Une "explication" par la haine de soi
Une publication parue cette semaine a attiré mon attention. Il s’agit ni plus ni moins de la généalogie d’Adolf Hitler qui aurait des ascendants juifs !! Dans son article, Gilles Bonafi présente une fiche des Renseignements généraux que le magazine Sciences et Avenir a publié en mars 2009, et où on peut clairement lire le deuxième prénom d’Hitler : Jacob. Adolf Jacob Hitler serait le petit-fils de Salomon Mayer Rothschild. Cette information a été divulguée par deux sources de très haut niveau : Hansjurgen Koehler officier d’Heydrich, qui était lui-même l’adjoint direct d’Heinrich Himmler et Walter Langer le psychiatre qui a réalisé le profil psychologique d’Hitler pour l’OSS, les services secrets US pendant la Seconde Guerre mondiale.
SOURCE ;alterinfo

Archives

10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 20:29
Louis Michel, le commissaire européen chargé de l’aide humanitaire et du développement, appelle au respect du droit humanitaire international à Gaza pour la survie d’une population de 1,5 million de personnes, incapable de satisfaire ses besoins essentiels après les bombardements israéliens.
(JPG)
Louis Michel

Al-Ahram Hebdo : Vous avez récemment effectué une visite dans la bande de Gaza. Quelle est votre évaluation de la situation là-bas après les bombardements israéliens ?

Louis Michel : La population civile de Gaza a fait face à une souffrance terrible et sans précédent au cours des semaines passées, et l’aide humanitaire est à présent, davantage qu’avant, essentielle à leur survie. Les Palestiniens n’ont pas encore un accès suffisant aux aides humanitaires. Les camions d’aides humanitaires doivent passer par des checkpoints qui ne sont pas toujours ouverts. 220 camions par jour peuvent rentrer dans la bande de Gaza, tandis que les civils auraient besoin de 500 camions par jour pour couvrir leurs besoins humanitaires.

- L’Union Européenne (UE) a appelé à la réouverture de tous les points de passage pour faciliter l’accès de l’aide humanitaire. Pourquoi Israël ne procède-t-il pas à leur ouverture permanente ?

-  Je n’ai pas de réponse à cette question. C’est à Israël d’y répondre. On comprend qu’il y a des inquiétudes sécuritaires de la part des Israéliens. C’est un processus administratif. Selon la loi humanitaire internationale, les autorités israéliennes sont obligées d’ouvrir les points de passage pour la livraison des aides. Il faut que les agences internationales d’aides comme la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge trouvent un accès libre.

- Vous avez annoncé 58 millions d’euros pour porter secours aux Palestiniens. Quel est le plan de financement de cette aide ?

-  Le Plan global 2009 attribue en effet 58 millions d’euros pour venir en aide aux populations palestiniennes. 32 millions seront affectés en réponse à la situation humanitaire dramatique à Gaza, 20 millions seront consacrés à l’aide en Cisjordanie et 6 millions seront destinés aux réfugiés palestiniens au Liban. Le financement sera utilisé pour fournir une aide de première nécessité comme l’approvisionnement en nourriture et en eau, l’assainissement, la reconstruction des abris et la mise en circulation d’argent liquide pour rétribuer le travail, la santé et les soutiens psychologiques.

Une évaluation complète des conséquences humanitaires et des dommages causés par l’opération militaire doit toujours être réalisée. Les besoins en aide de secours devraient être énormes. Les activités mises en œuvre dans la bande de Gaza feront partie d’un rapide plan de rétablissement qui succédera à une évaluation coordonnée des besoins avec les donateurs multilatéraux et internationaux.

En outre, la crise humanitaire en Cisjordanie se prolonge dans un contexte de fragmentation et d’isolement croissants. La dépendance croissante envers l’aide internationale et la détérioration ininterrompue de la situation socioéconomique de la population palestinienne contribuent sensiblement à la complexité de cette crise prolongée. La situation humanitaire de plus de 400 000 réfugiés palestiniens au Liban continue également à être une préoccupation majeure.

En 2008, la Commission européenne a octroyé une aide humanitaire de plus de 73 millions d’euros aux victimes de la crise sévissant dans les territoires palestiniens, 56 % de cette somme a été consacrée à des activités d’assistance dans la bande de Gaza.

Lors de cette dernière guerre, la Commission a mobilisé 10,4 millions d’euros supplémentaires au titre de l’aide humanitaire afin d’apporter une réponse directe à l’aggravation de la crise humanitaire dans ce territoire palestinien.

- L’Egypte a des frontières communes avec Gaza. Quel est son rôle dans la livraison des aides aux territoires occupés ?

-  L’Egypte est un partenaire très important pour la région et l’UE. Nous soutenons tous les efforts de l’Egypte pour assister la population civile palestinienne.

- Vous avez exclu tout dialogue avec le Hamas qui s’en prend aux innocents, alors que 1 300 Palestiniens innocents ont été tués par l’armée israélienne à Gaza. Pourquoi personne n’exclut le dialogue avec Israël ?

-  C’est une question très politique et je veux rester sur la question humanitaire. Car moi, en tant que commissaire européen, j’exprime la situation de l’UE.

Il s’agit d’une politique commune qui rassemble tous les 27 Etats membres de l’UE. Ce qui n’est pas nécessairement le point de vue d’un pays européen à part. Le mouvement Hamas est inscrit sur la liste européenne des organisations terroristes. Et l’UE n’entretient pas de dialogue avec ce mouvement.

Je ne suis pas pro-israélien, ni pro-palestinien, je suis plutôt pro-paix et pour aider une société civile palestinienne, surtout les enfants et les femmes.

- Soutenez-vous une enquête internationale sur les crimes de guerre et les violations du droit humanitaire international à Gaza ?

-  Nous condamnons publiquement et de façon claire toute violation du droit humanitaire international. Nous soutenons une enquête de transparence, les rôles appropriés de toute enquête internationale légitime. Mais nous n’avons pas d’expertise judiciaire.

- Israël a, une fois de plus, bombardé des infrastructures financées par la communauté internationale et l’UE. Cela ne peut-il pas être évité ?

-  Depuis le début des combats, j’ai fortement appelé toutes les parties à respecter le droit humanitaire international. Il est inacceptable que le quartier général de l’Onu à Gaza ait été frappé par des tirs de l’artillerie israélienne. La Commission européenne est le principal bailleur de fonds de l’UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations-Unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient), sa contribution s’est élevée à 113 millions d’euros en 2008. Alors, la sécurité de l’UNRWA et de son personnel doit être garantie pour leur permettre de poursuivre leur travail, qui est essentiel, et de fournir à la population de Gaza une aide indispensable. Il s’agit là d’un incident très sérieux nécessitant une enquête complète et indépendante.

Cet article peut être consulté ici :

http://hebdo.ahram.org.eg/arab/ahra...

Propos recueillis par Dina Ibrahim

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=6085

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages