Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Noesam@voila.fr

  • : sionazisme
  • sionazisme
  • : Tout Juif qui se respecte, religieux ou séculier, ne peut plus garder le silence, voir pire, soutenir le régime sioniste, et ses crimes de génocide perpétrés contre le peuple palestinien...La secte sioniste est à l’opposé du Judaïsme. .................... Mensonge, désinformation, agression, violence et désobéissance de la loi internationale sont aujourd’hui les principales caractéristiques du sionisme israélien en Palestine.
  • Contact

Israèl est contre TORAH

*"Les sionistes me dégoûtent autant que les nazis."
(Victor Klemperer, philologue allemand d'origine juive, 1881-1960)

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


 

 

 

 

 

 

L’initiative sioniste de proclamer l’État d’Israël constitue une révolte contre la volonté divine, contre la Torah, une révolte qui a engendré une vague interminable de violence et de souffrance. À l’occasion de la fondation de l’État hérétique, les juifs fidèles à la Torah pleurent cette tentative d’extirper les enseignements de la Torah, de transformer les juifs en une « nation laïque » et de réduire le judaïsme au nationalisme.......Nous déplorons les tragédies que la révolution sioniste a provoquées chez les Palestiniens, notamment des déportations, l’oppression et la subjugation..Que nous méritions que cette année toutes les nations, en acceptant la souverainet

é divine, puissent se réjouir dans une Palestine libre et dans une Jérusalem libre! Amen. Offert par Netouré Karta International : www.nkusa.orglink

                                               


   

 


Ecrivez nous au ; noesam@voila.fr
visitez    http://www.planetenonviolence.org/link
http://www.aloufok.net/link
http://www.info-palestine.net/link
http://www.ism-france.org/news/link
http://www.europalestine.com/link
http://www.enfantsdepalestine.org/
http://mounadil.blogspot.com/link


 



Recherche

FATHER OF SIONAZISJACOB HITLER

La prétendue ascendance juive d'Hitler: Une "explication" par la haine de soi
Une publication parue cette semaine a attiré mon attention. Il s’agit ni plus ni moins de la généalogie d’Adolf Hitler qui aurait des ascendants juifs !! Dans son article, Gilles Bonafi présente une fiche des Renseignements généraux que le magazine Sciences et Avenir a publié en mars 2009, et où on peut clairement lire le deuxième prénom d’Hitler : Jacob. Adolf Jacob Hitler serait le petit-fils de Salomon Mayer Rothschild. Cette information a été divulguée par deux sources de très haut niveau : Hansjurgen Koehler officier d’Heydrich, qui était lui-même l’adjoint direct d’Heinrich Himmler et Walter Langer le psychiatre qui a réalisé le profil psychologique d’Hitler pour l’OSS, les services secrets US pendant la Seconde Guerre mondiale.
SOURCE ;alterinfo

Archives

10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 14:31

La Palestine représente pour les gens honnêtes beaucoup plus qu’elle même ; elle est un révélateur permanent, depuis un siècle, de toutes les dérives du monde.
Elle nous enseigne aussi, à travers son génocide permanent, le pire et le meilleur des hommes. Le pire s’exprime à travers une idéologie que je crois pire encore que le nazisme en ce sens que, contrairement au sionisme, celui-ci a été dénoncé sans relâche et pour ce qu’il représentait exactement ; face au sionisme, il n’y a au contraire que chape de plomb et complicité de toute part et, dans ce drame, c‘est peut-être ce qui nous interpelle le plus.

Par Nelly Leboucher
LEBOUCHER Nelly, membre du collectif Cheikh Yassine


Notez



La liberté au prix de la mort, voilà ce que la Palestine a enseigné à ma conscience.
Cette absence de volonté internationale à arrêter le monstre exterminateur nous laisse, en effet, plongés dans des abîmes d’interrogations.

Depuis un siècle (je pense en effet que le drame a commencé bien avant la création d’Israël) ce n’est que « petits et grands arrangements » entre amis qui applaudissent et trinquent de bon cœur face aux caméras du monde entier pour féliciter l’ami israélien du bon travail accompli.

C’est la négation de l’existence d’un peuple que nous observons depuis plus de soixante ans et c’est au nom même de cette négation du Palestinien en tant que personne humaine, que ce dernier est sacrifié au nom de l’idéologie sioniste du peuple élu.

En effet, Gaza au même titre que Deir Yassine, Kafr Qassam, Sabra et Chatila, Cana, et bien d’autres drames encore, ne représentent que des épisodes plus visibles d’une agonie sans fin (car portées sous le feu des projecteurs) mais en rien, le quotidien des Palestiniens depuis 60 ans ne m’apparaît moins violent que Gaza.

La colonisation, avec la barbarie qui la caractérise, jours après jours, années après années, décennies après décennies, n’est aucunement moins infamante que Gaza.
C’est juste qu’au quotidien, les caméras ne sont pas là pour montrer l’ignominie des pratiques sionistes.

C’est si facile de les massacrer - aujourd’hui encore plus qu’hier - puisqu’après des années et des années de propagande sioniste et occidentale éhontée, les Palestiniens sont tellement bien assimilés à des islamistes, extrémistes, terroristes, qu’ils peuvent être décimés sans que cela ne soulève plus que cela toutes les consciences du monde ; même celles qui se présentent comme les plus humanistes.

En face de la barbarie abjecte des dirigeants sionistes et de leurs soldats qui s’exécutent, le Talmud à la main, il y a aussi le meilleur des hommes qui s’expriment en Palestine. A titre personnel, cette terre et ses habitants m’ont donné plus que ce que je ne pourrai jamais leur rendre : ils m’ont appris ce qu’est la valeur des hommes qui combattent pour la liberté et cet enseignement n’a aucun prix.

Oui, je le dis avec beaucoup de respect, la Palestine est depuis presque un quart de siècle mon phare et je pense quelle l’a été aussi pour de nombreuses personnes éveillées. Qui mis à part elle, aurait pu nous apprendre à ce point des valeurs telles que, résistance, invincibilité des hommes libres dans leur tête, justice, constance dans la lutte, don de soi pour une cause, absence de peurs face à l’ennemi ? Oui, nul doute que ce sont de grandes leçons de choses pour qui a su en comprendre l’essence.

Gaza a été et reste terriblement douloureux ; nous sommes encore dans ce sentiment du deuil et ce n’est facile à vivre mais en même temps Gaza représente peut-être le temps de l’espoir ; non pas que des jours meilleurs arrivent en terre de Palestine (je crois au contraire que des heures très sombres sont à craindre) mais je pense que Gaza a réveillé quelque peu les consciences humaines et cela me semble nouveau.

Des mots tels que Shoah et Holocauste, jusque-là injustement labellisés, sont enfin sortis des dictionnaires et ont été utilisés partout à travers le monde pour qualifier les massacres de Gaza ; cela n’est pas rien eu égard à l’Histoire !

Des gens que nous n’avions pas l’habitude de voir à nos côtés dans les manifestations sont sortis dans la rue et ont pris sur eux de qualifier Israël du nom d’assassin ; des gens se sont aussi engagés à mettre la justice en marche pour juger des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité avec une détermination toute nouvelle ; des appels à un boycott rigoureux des produits israéliens ont été lancés partout à travers le monde pour fragiliser l’économie israélienne… cela n’est pas rien que de vouloir s’en prendre à l’intouchable Israël…

Alors en dépit de notre peine, nous espérons que ce moment grave et douloureux dans l’histoire de l’humanité n’aura pas été vain et que le génocide de tous ces innocents conduira à une profonde réflexion sur l’attachement des hommes aux valeurs humaines, dans ce monde frappé de la pire des amnésies.

Est-il besoin de rappeler que les Palestiniens sont des hommes, des femmes et des enfants au même titre que n’importe quel autre être humain ?

Je le rappelle avec une grande force dans mes interventions, car, la façon dont le monde entier a laissé faire ce génocide depuis plus de soixante ans, m’a interrogée profondément sur ce point en particulier.

Pour que les consciences puissent vivre, manger et dormir avec le génocide de Gaza en direct, eh bien cela veut dire que probablement la visibilité humaine des Palestiniens n’est plus si évidente pour beaucoup.

Je le dis haut et fort, les Palestiniens sont aussi humains que nous le sommes ; ils ont les mêmes peurs que nous, les mêmes larmes de douleur quand ils perdent ceux qu’ils aiment ; les mêmes inquiétudes que nous lorsqu’ils n’ont rien à donner à manger à leurs enfants.

Les Palestiniens ont les mêmes rêves que chaque homme et chaque femme à travers le monde a pour lui-même et pour sa famille ; ils ont aussi les mêmes droits : vivre dignement sur leur terre si injustement confisquée en toute impunité dans un Etat indépendant reconnu et respecté par l’ensemble de la communauté internationale. Des milliers de Palestiniens sont à ce jour apatrides… est-ce pensable ?

Ce qu’ils ont par contre, et que beaucoup d’hommes n’ont plus sur cette terre, c’est un amour indéfectible pour la liberté, car si l’humanité entière connaissait encore, ne serait-ce qu’un tout petit peu, ce sentiment si particulier, eh bien jamais, oh non jamais, elle ne se serait privée de combattre à leurs cotés en paroles et en actes jusqu’à la victoire finale.

La liberté au prix de la mort, voilà ce que la Palestine a enseigné à ma conscience.

Pour rappel : prochaine mobilisation : samedi 14 février, 14h30, à partir de Place Denfert-Rochereau, en direction de l'ambassade d'Egypte


http://ism-france.org/news/article.php?id=11176&type=analyse&lesujet=R%E9sistances http://ism-france.org/news/article.php?id=11176&type=analyse&lesujet=R%E9sistances

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages