Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Noesam@voila.fr

  • : sionazisme
  • sionazisme
  • : Tout Juif qui se respecte, religieux ou séculier, ne peut plus garder le silence, voir pire, soutenir le régime sioniste, et ses crimes de génocide perpétrés contre le peuple palestinien...La secte sioniste est à l’opposé du Judaïsme. .................... Mensonge, désinformation, agression, violence et désobéissance de la loi internationale sont aujourd’hui les principales caractéristiques du sionisme israélien en Palestine.
  • Contact

Israèl est contre TORAH

*"Les sionistes me dégoûtent autant que les nazis."
(Victor Klemperer, philologue allemand d'origine juive, 1881-1960)

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


 

 

 

 

 

 

L’initiative sioniste de proclamer l’État d’Israël constitue une révolte contre la volonté divine, contre la Torah, une révolte qui a engendré une vague interminable de violence et de souffrance. À l’occasion de la fondation de l’État hérétique, les juifs fidèles à la Torah pleurent cette tentative d’extirper les enseignements de la Torah, de transformer les juifs en une « nation laïque » et de réduire le judaïsme au nationalisme.......Nous déplorons les tragédies que la révolution sioniste a provoquées chez les Palestiniens, notamment des déportations, l’oppression et la subjugation..Que nous méritions que cette année toutes les nations, en acceptant la souverainet

é divine, puissent se réjouir dans une Palestine libre et dans une Jérusalem libre! Amen. Offert par Netouré Karta International : www.nkusa.orglink

                                               


   

 


Ecrivez nous au ; noesam@voila.fr
visitez    http://www.planetenonviolence.org/link
http://www.aloufok.net/link
http://www.info-palestine.net/link
http://www.ism-france.org/news/link
http://www.europalestine.com/link
http://www.enfantsdepalestine.org/
http://mounadil.blogspot.com/link


 



Recherche

FATHER OF SIONAZISJACOB HITLER

La prétendue ascendance juive d'Hitler: Une "explication" par la haine de soi
Une publication parue cette semaine a attiré mon attention. Il s’agit ni plus ni moins de la généalogie d’Adolf Hitler qui aurait des ascendants juifs !! Dans son article, Gilles Bonafi présente une fiche des Renseignements généraux que le magazine Sciences et Avenir a publié en mars 2009, et où on peut clairement lire le deuxième prénom d’Hitler : Jacob. Adolf Jacob Hitler serait le petit-fils de Salomon Mayer Rothschild. Cette information a été divulguée par deux sources de très haut niveau : Hansjurgen Koehler officier d’Heydrich, qui était lui-même l’adjoint direct d’Heinrich Himmler et Walter Langer le psychiatre qui a réalisé le profil psychologique d’Hitler pour l’OSS, les services secrets US pendant la Seconde Guerre mondiale.
SOURCE ;alterinfo

Archives

22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 19:36
1

22/01/2009   Le négociateur israélien, Amos Gilad, est arrivé dans la matinée, allant retrouver le patron des services de renseignements égyptiens, Omar Souleimane, déjà négociateur de la précédente trêve de six mois. Selon une source proche des négociations, Gilad,  centrera cet entretien de quelques heures sur les arrangements concrets contre la contrebande d'armes à la frontière entre l'Egypte et la bande de Gaza. Le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères, Hossam Zaki, a indiqué que la délégation du mouvement islamiste palestinien se rendrait dimanche au Caire. Le premier ministre égyptien, Ahmad Nazif, a affirmé que le but était de "consolider" la trêve tout en tentant de "réconcilier" le Hamas et le mouvement Fatah du président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.   N'ayant pas réussi à négocier le cessez-le-feu, l'Egypte a apparemment repris sa médiation entre l’entité sioniste et le Hamas. Par ailleurs, la chef de la diplomatie israélienne, Tzipi Livni, a prévenu qu' « Israël se réservait le droit de frapper de nouveau ces tunnels creusés sous les 14 km de la "ligne de Philadelphie" qui marque cette frontière. Cela dit, le retour de l'Autorité palestinienne, évincée de la bande de Gaza et ne contrôlant plus que la Cisjordanie, présuppose une "réconciliation" palestinienne. Un conseiller de Abbas, Nabil Chaath, a indiqué attendre que l'Egypte prenne l'initiative des pourparlers de réconciliation, si le Hamas en accepte les termes. Les Egyptiens, a-t-il dit, "pensent qu'il leur faut une semaine de négociations avec le Hamas avant de nous inviter, puis nous réunir", a-t-il dit. L'Egypte avait échoué dans une telle tentative en novembre dernier. Un autre volet des discussions portera, selon des sources israéliennes, sur la libération du soldat israélien Gilad Shalit, capturé en juin 2006 à la lisière de la bande de Gaza. Selon la radio militaire israélienne, plusieurs ministres et responsables acceptent désormais la libération de la plupart des détenus dont le Hamas exige l'élargissement en échange du soldat. Elle a précisé que la ministre des affaires étrangères israéliennes et le président du système de sécurité israélien, Youfal Deskin, sont d’accord sur cette proposition. Toujours selon la même source, les responsables israéliens estiment que le Hamas est sorti de cette guerre affaibli, il veut la libération des détenus membres au Hamas, pour renforcer ses rangs. Pour sa part, le premier ministre israélien Ehud Olmert a déclaré à la presse « que l’opération militaire a permis de lancer une  nouvelle dynamique pour accélérer le processus de libération du soldat Shalit ». Des sources proches d’Olmert, ont souligné que la préoccupation majeur du premier ministre israélien avant de partir c’est de résoudre le dossier du détenu israélien. Levni, a quand à elle, déclaré à la radio israélienne que « tout le monde est responsable de son retour » allusion à Shalit, assurant qu’ « Israël n’ouvrira pas les terminaux avec la bande de Gaza tant que la question de Shalit n’a pas été résolu ». Le quotidien israélien Yediot Ahronot a affirmé que Deskin pense qu’il faut poser comme condition la libération de détenus à l’extérieur de Gaza, car selon lui, l’expérience a prouvé que la plupart rejoignent les rangs de la résistance.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages