Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Noesam@voila.fr

  • : sionazisme
  • sionazisme
  • : Tout Juif qui se respecte, religieux ou séculier, ne peut plus garder le silence, voir pire, soutenir le régime sioniste, et ses crimes de génocide perpétrés contre le peuple palestinien...La secte sioniste est à l’opposé du Judaïsme. .................... Mensonge, désinformation, agression, violence et désobéissance de la loi internationale sont aujourd’hui les principales caractéristiques du sionisme israélien en Palestine.
  • Contact

Israèl est contre TORAH

*"Les sionistes me dégoûtent autant que les nazis."
(Victor Klemperer, philologue allemand d'origine juive, 1881-1960)

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


 

 

 

 

 

 

L’initiative sioniste de proclamer l’État d’Israël constitue une révolte contre la volonté divine, contre la Torah, une révolte qui a engendré une vague interminable de violence et de souffrance. À l’occasion de la fondation de l’État hérétique, les juifs fidèles à la Torah pleurent cette tentative d’extirper les enseignements de la Torah, de transformer les juifs en une « nation laïque » et de réduire le judaïsme au nationalisme.......Nous déplorons les tragédies que la révolution sioniste a provoquées chez les Palestiniens, notamment des déportations, l’oppression et la subjugation..Que nous méritions que cette année toutes les nations, en acceptant la souverainet

é divine, puissent se réjouir dans une Palestine libre et dans une Jérusalem libre! Amen. Offert par Netouré Karta International : www.nkusa.orglink

                                               


   

 


Ecrivez nous au ; noesam@voila.fr
visitez    http://www.planetenonviolence.org/link
http://www.aloufok.net/link
http://www.info-palestine.net/link
http://www.ism-france.org/news/link
http://www.europalestine.com/link
http://www.enfantsdepalestine.org/
http://mounadil.blogspot.com/link


 



Recherche

FATHER OF SIONAZISJACOB HITLER

La prétendue ascendance juive d'Hitler: Une "explication" par la haine de soi
Une publication parue cette semaine a attiré mon attention. Il s’agit ni plus ni moins de la généalogie d’Adolf Hitler qui aurait des ascendants juifs !! Dans son article, Gilles Bonafi présente une fiche des Renseignements généraux que le magazine Sciences et Avenir a publié en mars 2009, et où on peut clairement lire le deuxième prénom d’Hitler : Jacob. Adolf Jacob Hitler serait le petit-fils de Salomon Mayer Rothschild. Cette information a été divulguée par deux sources de très haut niveau : Hansjurgen Koehler officier d’Heydrich, qui était lui-même l’adjoint direct d’Heinrich Himmler et Walter Langer le psychiatre qui a réalisé le profil psychologique d’Hitler pour l’OSS, les services secrets US pendant la Seconde Guerre mondiale.
SOURCE ;alterinfo

Archives

21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 22:54

GAZA, 27 décembre 2008 : l'État juif lance l'opération "Plomb jeté". Objectif : exterminer la résistance.
Gaza sera sa tombe. Suivez les événements de Gaza heure par heure sur quibla.net


Derniers chiffres :
1340 martyrs dont 410 enfants, 104 femmes, 92 vieillards, 3 médecins, 12 ambulanciers
- 5 220 blessés dont 1800 enfants et 375 femmes - 67 écoles, 15 mosquées et 3 hopitaux détruits

+ de 650 roquettes tirées sur les colons - 50 occupants morts - 120 terroristes blessés - 2 prisonniers
- 3 chars détruits - 1 hélicoptère et 1 navire de guerre touchés


Israël doit être jugé par la Cour pénale internationale - Pétition universelle

Environ 300 ONG et associations vont saisir le Procureur près la Cour Pénale Internationale, pour qu'une enquête soit ouverte à propos des crimes de guerre commis par Israël à Gaza. Votre soutien est indispensable. Signez et faites circuler cette « pétition universelle ». C'est urgent. 

A Monsieur le Procureur près de la Cour Pénale Internationale

Le droit est la marque de la civilisation humaine. Chaque progrès de l'humanité est allé de pair avec le renforcement du droit. Le défi que nous lance l'agression d'Israël sur Gaza est d'affirmer, au cœur de ces souffrances, qu'à la violence doit répondre la justice. 
Crimes de guerre ? Seuls les tribunaux peuvent condamner. Mais nous devons tous témoigner car un être humain n'existe que dans son rapport aux autres. Les circonstances donnent toute sa dimension à l'article 1er de la Déclaration Universelle des Droits
de l'Homme de 1949 « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droit. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité ». 

La protection des peuples, et non pas celle des Etats, est la raison d'être de la CPI. Un peuple sans Etat est le plus menacé de tous, et, devant l'Histoire il se trouve placé sous la protection des instances internationales. Le peuple le plus vulnérable doit être le plus protégé. En tuant les civils palestiniens, les chars israéliens font saigner l'humanité. Nous avons milité pour que le pouvoir du Procureur général soit au service de toutes les victimes, et cette compétence doit permettre d'adresser au monde entier un message d'espoir, celui de la construction d'un droit international fondé sur le droit des personnes. Et ensemble, un  jour, nous pourrons rendre hommage au peuple palestinien pour tout ce qu'il a apporté dans la défense des libertés humaines.

Pour signer cet appel : http://www.tlaxcala.es/detail_campagne.asp?lg=fr&ref_campagne=10

Israël doit être jugé par la Cour pénale internationale - Pétition universelle
Israel debe ser juzgado por la Corte Penal Internacional - Petición universal
Israel must be judged at the International Criminal Court - Universal petition
Israel muß vor dem Internationalen Strafgerichtshof verurteilt werden-universale Petition

 تعين أن تحاكم اسرائيل في المحكمة الجنائية الدولية – عريضة عالمية
اسراییل باید در دادگ جنایی بین‌المللی محاکمه شود
Το Ισραήλ πρέπει να δικαστεί από το Διεθνές Ποίνικό Δικαστήριο - Παγκόσμια αίτηση

עצומה אוניברסלית: על ישראל להישפט בפני בית המשפט הדין הבינלאומי

Israel deve ser julgado pelo Tribunal Penal Internacional - Petição universal
Israele deve essere giudicato dalla CPI - Petizione universale
Israel ha de ser jutjat per la Cort Penal Internacional - Petició universal
 Israël moet berecht worden voor het Internationaal Strafhof - Universele petitie
 Uluslararasý Ceza Mahkemesinde Ýsrail yargýlanmalýdýr- Evrensel Ýmza Kampanyasý

Israel måste dömas av den internationella brottsmålsdomstolen-Universell namninsamling

Israelul trebuie să fie judecat de către Curtea Penală Internațională - Petiție universală/
 ИЗРАИЛЬ ДОЛЖЕН БЫТЬ СУДИМ МЕЖДУНАРОДНЫМ УГОЛОВНЫМ СУДОМ




Info Gaza

18 janvier - 22 h 15 - Ismaïl Haniyeh, chef du gouvernement démocratiquement élu et néanmoins déchu, a déclaré lors d'une déclaration diffusée par plusieurs télévisions arabes que le peuple palestinien avait remporté "une victoire" contre Israël à Gaza. Il a récité des versets du Saint Coran relatif aux victoires des Musulmans. Cette victoire sert de consolation pour la perte des êtres chers. C'est une victoire car Gaza n'est pas tombé et par ce que les Juifs n'ont pas réussi leurs objectifs. Ils ne sont pas rentré dans la ville. Pendant les combats, l'administration de Gaza a continué de travailler sans panique. Ce n'est pas une victoire d'un quartier ou d'une faction. Mais la victoire de la Oumma. Même si la résistance était toujours efficace, il était important que la diplomatie prenne le dessus. Nous avons suivie avec attention toutes les initiatives diplomatiques comme celles du Vénézuéla, du Qatar et les autres.

Ismaïl Haniyeh a ensuite promis que les familles ayant perdu des biens immobiliers seraient indemnisées et que le sang des Martyrs n'aura pas coulé inutilement. Il a annoncé qu'il souhaitait instaurer un véritable dialogue sincère entre les différents groupes de la société palestinienne en vu d'une réconciliation. Ismaïl Haniyeh a également prédit que cette petite victoire en appellerai de plus grandes pour libérer la Palestine jusqu'au Quds. Il a remercié l'Egypte pour sa ferme intervention de samedi 17 janvier et souhaité que le sommet de Koweit apporte des résultats concrets.

18 janvier - 16 h - Six dirigeants des pays européens (Allemagne, France, Espagne, Italie, Royaume Uni et République tchèque, qui préside l'Union européenne) ont été invités à un dîner dimanche soir à Jérusalem par le Premier ministre israélien Ehud Olmert. Sarkosy, Brown et Merkel ont pris la parole pour rappeler leur amitié avec l'état félon et pour annoncer qu'un contrôle maritime complet sera assuré par l'Europe, du golf d'Aden à la Méditerranée, pour empêcher toute livraison d'armes à la Résistance palestinienne. L'Europe vient d'entrer en guerre contre le peuple Palestinien en lui refusant le droit de se défendre. C'est le même scénario que la guerre de Bosnie. Interdiction aux Musulmans de s'armer et encadrement des massacres de civils par des forces internationales.

18 janvier - 16 h - Fin du sommet de Charm el-Cheikh, qui réunissait , Sarkosy l'ami d'Israël, Merkel, Brown, Zapatero, Berlusconi, Abdallah de Jordanie, Abdullah Gül, Ban Ki-moun et la paire Mahmoud Abbas-Moubarak.
Ce sommet n'avait qu'un but : essayer de replacer sur la scène politico-diplomatique ces deux collabos arabes. Discrédités aux yeux de leurs peuples et trahis par leurs amis juifs. Le duo maudit Abbas-Moubarak est le grand perdant de la guerre de Gaza. Le peuple palestinien ne leurs pardonnera jamais d'avoir pour le premier encouragé une action militaire des occupants contre le HAMAS et pour le second, d'avoir fermé la frontière de Rafah, prenant au piege les civils.

18 janvier - 15 h - La Résistance annonce une trêve d'une semaine assorti d'un ultimatum à l'état juif pour qu'il retire ses terroristes de la bande de Gaza. Tous les groupes armés de la résistance ne reconnaissent plus Mahmoud Abbas comme représentant du peuple palestinien et annoncent qu'ils font confiance au HAMAS pour le remplacer.

18 janvier - 2 h - La bête immonde cesse de bombarder Gaza.

Communiqué du HAMAS : «le leader Saïd Siam, son fils et son frère sont tombés en martyrs à Gaza»

15/01/2009 - 11 h - Saïd Siam, Ministre de l' Intérieur du gouvernement Haniyeh, a été tué alors qu'il logeait chez son frère. La maison a été complètement détruite par l'aviation sioniste.

15/01/2009 - 11 h - Beau tableau de chasse pour les terroristes juifs

- Un bâtiment de l'ONU détruit - Trois personnes ont été blessés - Des dépôts dans le complexe de l'Unrwa ont pris feu et des centaines de tonnes d'aide humanitaire avaient été dévorées par les flammes.
- un hôpital de Gaza attaqué. Un incendie s'est déclaré dans un hôpital Al-Quds de Gaza après la chute d'obus israéliens, indiquent des témoins et des responsables de l'établissement. Cet hôpital relevant du Croissant Rouge palestinien se situe dans le quartier de Tal Al-Hawa.
- raid contre un immeuble de médias à Gaza, deux blessés. Deux cameramen palestiniens ont été blessés dans un raid aérien israélien contre un immeuble abritant plusieurs médias à Gaza, dont l'agence de presse Reuters, des télévisions Fox, Sky et RTL ainsi que des médias arabes comme les chaînes Al-Arabiya et MBC.

Sans doute des représailles après que la brigade 101 ait été neutralisée par la résistance . En effet son chef et 9 parachutistes ont été gravement blessés dans des combats.


Coups de dent n°98 - La dernière arme secrète d'Israël


Ayman EL KAYMAN

Peres, Livni, Olmert, Barak, sans oublier l’inénarrable Olivier Rafkowitz, chargé des relations publiques francophone de Tsahal : chaque fois qu’ils prononcent ce mot, ils ont l’air d’expectorer, de cracher un gros mot. Ils ne disent jamais « Hamas », mais « Khamas », remplaçant le « H » par un « kh », équivalent de la jota espagnole.

Hamas, acronyme de harakat al-muqâwama al-'islâmiya (
حركة المقاومة الإسلامية) - mouvement de la résistance islamique - s’écrit avec un « h », ح en arabe, mais dans leur bouche, le ح devient خ .

Or, khamas, en hébreu moderne, veut dire « vol, spoliation»!

Ainsi donc, le message subliminal qui sort de la bouche du moindre porte-parole de l’État-voyou, chaque fois qu’il parle du « khamas », est d’emblée négatif, aussi bien pour les oreilles hébreues que pour les oreilles arabes, puisque, en arabe, la lettre « khâ » exprime la …merde. Une mère de famille dit à son enfant : « ne touche pas ça, c’est khâ ». Ainsi pour tout Arabe, le ministre égyptien des Affaires étrangères mérite bien son nom puisqu’il s’appelle Abul Gheith (littéralement le père de la merde).

Ce choix délibéré de la part des Grands Linguistes Israéliens est d’autant plus pervers que le « Chet » (ח), la huitième lettre de l’alphabet hébreu, représente traditionnellement la lumière et la vie. Mais il ne faut s’étonner de rien de la part de chefs qui ont choisi le shabbat de la Hannoukah – la Fête des Lumières - pour déclencher leur opération « plomb jeté » (et non pas « plomb durci », comme on s’obstine à nous le répéter) sur Gaza.

La question que je me pose est celle-ci : les correspondants et envoyés spéciaux des médias audiovisuels occidentaux en Israël, qui reprennent presque tous cette prononciation israélienne de « khamas » sont-ils conscients qu’ils se font complices de l’utilisation d’une ALSDM (arme linguistique secrète de destruction massive) ?

Les juristes internationaux devraient de toute urgence se pencher sur la notion de crime de guerre linguistique.

Ayman El Kayman, enquêteur de l’AIEL (Agence internationale de l’énergie linguistique)
Bonne semaine, quand même !
Que la Force de l’esprit soit avec vous !

...et à mardi prochain !

Source : Coups de dent - Le blog de Ayman El Kayman
Article original publié le 20/1/2009

Sur l’auteur
Aymen El Kayman est un auteur associé de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cet article est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner l’auteur et la source.
URL de cet article sur Tlaxcala :
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=6882&lg=fr

Le dilemme diplomatique de la nouvelle Amérique part2 | Janvier 2009
René Naba | 20/01/2009 | Paris

La Palestine, véritable test de la détermination de Barack Obama d’impulser le nouveau visage de l’Amérique post-raciale et post-coloniale.

Le meilleur antidote à l’antisémitisme réside dans une attitude de rigueur, et non de laxisme, face à Israël.

Barack Hussein Obama assume à partir de ce mardi 20 janvier la présidence des Etats-Unis sur fond d’un forcing diplomatique de son prédécesseur visant à aménager un cessez le feu unilatéral israélien dans la bande de Gaza à l’effet de placer le premier président afro-américain de l’histoire devant un fait accompli qui a retenti comme un camouflet tant pour le nouveau président américain que pour le médiateur égyptien Hosni Moubarak que pour son alter ego français, Nicolas Sarkozy, le vibrionnaire et inopérant co-président de l’Union pour la Méditerranée. Suite


En Palestine, la Résistance s’appelle Hamas

Le Hamas n’est pas un mouvement terroriste puisqu’il se bat pour la récupération des terres palestiniennes spoliées par l’État sioniste
Par Ginette Hess Skandrani, 19 janvier 2009

Le Hamas, mouvement de résistance islamique tel qu’il se définit, est actuellement le plus important des mouvements palestiniens. Il est d’obédience musulmane, ce qui me semble tout à fait logique vu qu’il a vu le jour dans un pays musulman, alors que tous les membres et sympathisants de ce mouvement ne sont pas forcément musulmans. Beaucoup de mes amis du FPLP, souvent chrétiens, qui avaient essayé de concilier marxisme et nationalisme arabe, ont fini par rejoindre le Hamas pour continuer la résistance, une fois que le FPLP avait renoncé à la lutte armée. Le Hamas s’est d’ailleurs toujours présenté comme un « mouvement de résistance palestinien ». La dénomination Hamas a été délibérément choisie en raison du rapprochement avec le même mot en arabe, qui signifie « ardeur, zèle », sur le modèle de l'acronyme inversé Fatah. Suite

Lettre au Conseil central  des Juifs d’Allemagne

Par Armin Fiand, 17 janvier 2009.
Traduit par Michèle Malane et révisé par Fausto Giudice, Tlaxcala

[L’avocat hambourgeois Armin Fiand a déposé le 12 août 2006 auprès du Procureur général de la République fédérale (Cour suprême fédérale de Karlsruhe) une plainte contre le Premier ministre israélien Ehud Olmert, le ministre de la Défense Amir Peretz et le chef d’état-major Dan Halutz pour crimes et cri­mes de guerre, en vertu du Code pénal international allemand (CPIA) du 26 juin 2002.

Chère Madame Knobloch, Cher Monsieur le Professeur Dr. Korn , Cher Monsieur le Docteur Graumann,
Le week-end dernier (10 et 11 janvier 2009) vous avez publié dans le Frankfurter Allgemeine Zeitung et le Süddeutsche Zeitung (et sans doute dans d’autres journaux encore, dont je n’ai pas eu connaissance) un encart publicitaire du Conseil central des Juifs d’Allemagne : « Solidaires avec Israël - Contre les roquettes des terroristes du Hamas -Pour ouvrir une perspective aux civils palestiniens de Gaza. »

Je me demande ce que vous cherchez à obtenir avec cet encart qui contredit totalement la réalité. «  Solidaires avec Israël » ? Bien sûr ! Mais la solidarité dont  vous parlez, jamais vous ne l’obtiendrez. Vous obtiendrez exactement  le contraire . Ceux qui jusqu’ici avaient de la bienveillance pour Israël s’en détourneront avec horreur quand il leur faudra constater qu’en vérité ce n’est pas la solidarité avec Israël que vous demandez, mais une excuse pour les abominables crimes de guerre commis chaque jour dans la bande de Gaza par les forces armées israéliennes depuis le début des hostilités. Des crimes que nous pouvons suivre en direct sur nos téléviseurs. Suite

Document

Des Israéliens ont reçu ces derniers jours des SMS envoyés d'Angleterre disant : "Venez donc à Gaza. Des sacrées surprises y attendent vos fils, dont la moindre n'est pas la mort". Selon le site web du Yediot Aharonot, ces SMS seraient envoyés par le Hamas.


Honte à vous !
La colère d’un vieux résistant juif

"Honte à Israël. J'espère que votre Dieu lancera contre ses dirigeants la vengeance qu'ils méritent. J'ai honte comme Juif, ancien combattant de la 2ème guerre mondiale, pour vous. Que votre Dieu vous maudisse jusqu'à la fin des siècles ! J'espère que vous serez punis."

Vous trouverez ci-dessous une lettre à l'ambassadeur d'Israël en France de mon ancien directeur de thèse, l'historien André Nouschi, 86 ans, originaire de Constantine (Algérie), qui souhaite que son texte soit diffusé autant que possible. André Nouschi, qui fut combattant de la France libre, est notamment l'auteur d'un livre, maintenant bien oublié, sur le niveau de vie des populations rurales constantinoises durant la période coloniale jusqu'en 1919 (PUF, 1961).
Ce livre, décisif, avait en son temps été salué par le ministre du GPRA et historien nationaliste algérien Ahmed Tafiq al-Madanî comme "la goutte d'eau qui s'offre au voyageur après la traversée du désert". André Nouschi a été enseignant à l'université de Tunis, et il est professeur honoraire de l'université de Nice.
Bonne lecture
Gilbert Meynier

Le 3 janvier 2009
Monsieur l'Ambassadeur,

Pour vous c'est shabbat, qui devait être un jour de paix mais qui est celui de la guerre. Pour moi, depuis plusieurs années, la colonisation et le vol israélien des terres palestiniennes m'exaspère. Je vous écris donc à plusieurs titres : comme Français, comme Juif de naissance et comme artisan des accords entre l'Université de Nice et celle de Haifa .. Suite

La photo du jour


Voir le reportage photo de Ben Heine
sur la manifestation du dimanche 11 janvier à Bruxelles

Ils étaient plus de 10 000 enfants, qui ont manifesté dimanche matin 11 janvier 2009 dans les rues de Rabat, capitale du Maroc, pour exiger l'arrêt des massacres d'enfants à Gaza et manifester de manière explicite leur soutien à la Résistance palestinienne, symbolisée par les mitraillettes et les missiles Qassam en plastique qu'ils brandissaient, tout en appelant au boycott des produits israéliens et US et en rejetant toute normalisation des relations avec l'État voyou d'Israël. Lundi, ce sont les enfants de Damas qui ont manifesté à leur tour dans les rues de la capitale syrienne. Les enfants nous donnent une belle leçon.

Des médecins évoquent l'usage "d'un nouveau type d'arme" à Gaza, 12.01.09


Par Sophie Shihab, Le Monde
Le docteur Mads Gilbert. Photo AP/MAJED HAMDAN>Al-Arish (Egypte), envoyée spéciale - Des blessés d'un type nouveau – adultes et enfants dont les jambes ne sont plus que des trognons brûlés et sanguinolents – ont été montrés ces derniers jours par les télévisions arabes émettant de Gaza. Dimanche 11 janvier, ce sont deux médecins norvégiens, seuls occidentaux présents dans l'hôpital de la ville, qui en ont témoigné.
Les docteurs Mads Gilbert et Erik Fosse, qui interviennent dans la région depuis une vingtaine d'années avec l'organisation non gouvernementale (ONG) norvégienne Norwac, ont pu sortir du territoire la veille, avec quinze blessés graves, par la frontière avec l'Egypte. Non sans ultimes obstacles : "Il y a trois jours, notre convoi, pourtant mené par le Comité international de la Croix-Rouge, a dû rebrousser chemin avant d'arriver à Khan Younès, où des chars ont tiré pour nous stopper", ont-ils dit aux journalistes présents à Al-Arish. Deux jours plus tard, le convoi est passé, mais les médecins, et l'ambassadeur de Norvège venu les accueillir, furent bloqués toute la nuit "pour des raisons bureaucratiques" à l'intérieur du terminal frontalier égyptien de Rafah, entrouvert pour des missions sanitaires seulement. Cette nuit-là, des vitres et un plafond du terminal furent cassés par le souffle d'une des bombes lâchées à proximité. Suite

Résolution du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU sur Gaza

Réuni en session spéciale à la demande de l'Égypte, du Pakistan et de Cuba, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a entendu un rapport sur la situation à Gaza de Richard Falk, Rapporteur spécial sur les Territoires palestiniens occupés depuis 1967, et a adopté, le 12 janvier, une résolution par 33 voix pour, 1 voix contre (le Canada) et 13 abstentions ( les pays européens) condamnant l'agression israélienne contre Gaza et établissant une mission internationale d'enquête sur les violations des droits humains commises à Gaza depuis le 27 décembre.

Voici le compte-rendu de cette session, suivi de la traduction de la déclaration de Richard Falk 

Les partis arabes interdits d’élections en Israël
par Aviad GLICKMAN, 12/1/2009. Traduit par Esteban G., révisé par Fausto Giudice, Tlaxcala

La Commission Électorale Centrale (israélienne) déclare les partis Balad et Liste Arabe Unie-Ta'al inéligibles aux élections en février 2009, sur la base du fait qu’ils ne reconnaissent pas l'État (juif) et appellent au conflit armé contre lui. Tibi : « Ce pays est un pays raciste. » Les listes des partis arabes Balad et Liste Arabe Unie-Ta'al ont été disqualifiées pour se présenter aux prochaines élections en Israël en février, a décrété lundi la Commissio  Électorale Centraledu pays, après une assemblée surchauffé Suite


Nous sommes tous GAZA : On récolte ce qu'on sème

Un discours du sous-commandant insurgé MARCOS, Armée zapatiste de libération nationale, au Festival de la Digne Rage, Mexico, 4 janvier 2009

Avant-hier, le jour même où nous discutions de la violence, l’ineffable Condoleezza Rice, fonctionnaire du gouvernement US, déclarait que ce qui se déroulait à Gaza était de la faute des Palestiniens, à cause de leur nature violente.
Les fleuves souterrains qui s’entrecroisent partout dans le monde peuvent changer d’emplacement, ils entonnent le même chant.
Et celui que nous entendons en ce moment parle de guerre et de souffrance.
Pas très loin d’ici, dans un endroit appelé Gaza, en Palestine, au Moyen-Orient, tout près d’ici, une armée surarmée et surentraînée, celle du gouvernement israélien continue sa marche de mort et de destruction.
Les étapes qu’elle a suivies sont celles de la guerre de conquête classique : tout d’abord, un bombardement intense et massif visant à détruire les emplacements militaires « stratégiques » (comme le disent les manuels militaires) et à « ramollir » les bastions de la résistance ; ensuite, un contrôle acharné de l’information en sélectionnant selon des critères militaires tout ce qui est entendu et vu « dans le monde extérieur », c’est-àdire hors du théâtre des opérations ; après cela, un intense tir d’artillerie contre l’infanterie de l’ennemi pour protéger l’avancée de ses propres troupes vers de nouvelles positions ; puis, ce sera le moment de l’encerclement et du siège pour affaiblir la garnison ennemie ; suivi de l’assaut qui conquerra la position et annihilera l’ennemi, et enfin le « nettoyage » des éventuels « nids de résistance ».
Les forces militaires d’invasion suivent étapes par étapes les instructions du manuel militaire de la guerre moderne avec quelques variations et additions .

Nous ne connaissons pas grand-chose de la situation, et il existe certainement des spécialistes du soi-disant « conflit au Moyen-Orient », mais depuis notre coin de terre nous avons ceci à dire :
Selon les photos des agences de presse, les emplacements « stratégiques » détruits par l’aviation du gouvernement israélien sont visiblement des maisons, des abris de fortune et des bâtiments civils. Nous n’avons pas vu le moindre bunker, ni non plus de casernes, d’aéroport militaire ou de batteries de canons parmi les ruines. Nous pensons donc – et veuillez pardonner notre ignorance – que soit les mitrailleuses de l’aviation visent mal, soit il n’existe pas d’emplacement militaire « stratégique » à Gaza.
Nous n’avons jamais eu l’honneur de visiter la Palestine, mais nous supposons que ceux qui vivaient dans ces maisons, ces abris de fortune et ces bâtiments, étaient des civils, des hommes, des femmes, des enfants et des personnes âgées – et non des soldats.
Nous n’avons pas vu non plus de bastions de la résistance, juste des ruines.
En revanche nous avons vu comment des efforts futiles avaient été déployés pour imposer un siège sur l’information, nous avons vu les gouvernements du reste du monde hésiter entre ignorer ou applaudir l’invasion, et vu l’Organisation des Nations Unies, déjà inutile depuis un bon moment, publier des tièdes communiqués de presse.
Mais attendez une minute. Cela vient de nous venir. Il se pourrait que pour le gouvernement israélien, ces hommes, ces femmes, ces enfants et ces personnes âgées soient des soldats ennemis, et qu’en tant que tels, les abris de fortune, les maisons et les bâtiments qu’ils habitaient étaient des casernes qu’il fallait détruire.
Donc, à l’évidence, le feu d’artillerie qui est s’est abattu sur Gaza ce matin servait à protéger l’avancée de l’infanterie israélienne de ces hommes, femmes, enfants, et personnes âgées.
Et la garnison ennemie qu’ils veulent affaiblir avec l’encerclement et le siège de la bande de Gaza en cours n’est autre que l’ensemble de la population palestinienne qui y vit. Et l’assaut a pour but d’annihiler cette population. Et tout homme, toute femme, tout enfant et toute personne âgée qui parviendrait à échapper ou à éviter l’assaut sanguinaire qui est en vue, sera « pourchassé » plus tard pour que le nettoyage soit complet et que les commandants en charge de l’opération puissent rapporter à leurs supérieurs qu’ils ont « accompli leur mission ».
Une nouvelle fois, pardonnez notre ignorance, peut-être que ce que nous disons n’a rien à voir avec l’affaire. Et qu’au lieu de condamner le crime qui est en train d’être commis en fonction de notre point de vue d’indigènes et de combattants, nous devrions discuter de savoir si c’est une affaire de « sionisme » ou « d’antisémitisme », ou si ce sont les bombes du Hamas qui ont tout déclenché.
Peut-être que notre façon de penser est très simple, et que les nuances et les annotations si nécessaires pour les analyses nous échappent, mais à nos yeux de zapatistes, cela a tout l’air d’une armée professionnelle qui assassine une population sans défense.
Qui donc, parmi les gens d’en bas et de la gauche, peut rester silencieux ?
Mais est-il utile de dire quelque chose ? Nos cris vont-ils arrêter une seule bombe ? Notre parole va-t-elle sauver la vie d’un seul enfant palestinien ?
Oui, nous pensons que cela est utile. Peut-être que nous n’arrêterons pas de bombe, et que nos paroles ne se transformeront pas en bouclier armé qui évitera à la poitrine d’une jeune enfant ou d’un garçon d’être frappée par une balle de calibre 5,56 ou 9 mm gravée des lettres « IMI » pour « Industrie Militaire Israélienne », mais peut-être que nos paroles parviendront à s’unir à d’autres au Mexique et dans le monde, et peutêtre que ce qui n’est qu’un murmure, prendra du volume et sera entendu comme un cri à Gaza.
Nous ne savons pas pour vous, mais nous, zapatistes de l’EZLN, nous savons à quel point il est important, au milieu de la destruction et de la mort, d’entendre quelques paroles d’encouragement.
Je ne sais comment l’expliquer, mais il s’avère en effet que, si des mots venus de loin ne sont pas en mesure d’arrêter une bombe, ils peuvent créer comme une brèche dans la chambre noire de la mort, où passera un mince rayon de soleil.
Pour ce qui est du reste, tout ce qui arrivera arrivera. Le gouvernement israélien déclarera qu’il a frappé un grand coup contre le terrorisme, il cachera l’étendue du massacre à son peuple, les gros fabricants d’armes auront eu une aide économique pour faire face à la crise, et l’ « opinion publique mondiale », cette entité malléable à merci, regardera ailleurs.
Mais ce n’est pas tout. Ce qui va se passer, c’est que le peuple palestinien va résister, continuer à lutter et à avoir la sympathie des gens d’en bas pour sa cause.
Et peut-être qu’un garçon ou qu’une fille de Gaza survivront aussi. Peut-être qu’ils grandiront et avec eux leur courage, leur indignation et leur rage. Peut-être qu’ils deviendront des soldats ou des miliciens d’un des groupes qui combat en Palestine. Peut-être qu’on les retrouvera en train de combattre contre Israël. Peut-être qu’ils le feront en tirant avec un fusil. Peut-être qu’ils le feront en s’immolant avec une ceinture de dynamite à la taille.
Et là, là-haut, ils écriront que les Palestiniens sont violents par nature et ils feront des déclarations condamnant cette violence et on recommencera à discuter pour savoir s’il est question ici de sionisme ou d’antisémitisme.
Et personne ne demandera qui a semé ce qui est en train d’être récolté.
Au nom des hommes, des femmes, des enfants et des personnes âgées de l’Armée de Libération Nationale Zapatiste

Traduit par Sacha Sher et Fausto Giudice, Tlaxcala - Source : http://azls.blogspot.com/ - SUPPL. À BASTA ! NUMÉRO SPÉCIAL GAZA/Janvier 2009


”C’est une guerre totale contre la population civile palestinienne”

Mads Gilbert, un médecin norvégien travaillant pour le Croissant rouge à l’hôpital Al Quds de Gaza, déclare à Sky news que le nombre de civils blessés et tués à Gaza prouve qu’Israël attaque délibérément la population.
« Il ya une heure à peine, les Israéliens ont bombardé le marché central aux fruits de Gaza et nous avons eu un afflux de masse d’environ 50 blessés et entre 10 et 15 tués. En même temps, ils ont bombardé un immeuble résidentiel avec des enfants qui jouaient sur la terrasse et nous avons reçu plein d’enfants aussi. Si bien que j’ai l’impression de vous parler depuis l’Enfer, et ils ont bombardé toute la nuit. Jusqu’à présente, il ya eu près de 500 morts et le nombre de blessés s’élève à 2500, dont 50% sont des enfants et des femmes.

Est-ce que vos hôpitaux ont atteint les limites de leurs capacités ? Est-ce que vous êtes en mesure de prendre en charge ces gens ?
Nous opérons 24 h/24. je viens de parler avec un de mes collègues à l’Unité de soins intensifs, il n’a pas dormi depuis 3 jours et l’hôpital est complètement surpeuplé, nus gérons 6-7 salles d’opération et il ya des blessures horribles …des enfants qui arrivent avec des abdomens ouverts et des membres arrachés. Nous venons d’avoir un enfant auquel nous avons du amputer les deux jambes et un bras. Et leur sel crime est d’être des civils et des Palestiniens vivant à Gaza. Le secours à apporter maintenant, ça n’est pas plus de médecins et plus de médicaments ; le secours maintenant, c’est d’arrêter immédiatement, ça ne peut pas continuer comme ça, c’est une catastrophe.
Vous avez parlé des civils, des femmes, des enfants, des hommes , qui ne sont pas impliqués dans ça, mais est-ce que vous avez aussi des blessés qui sont des combattants du Hamas ?
Honnêtement, nous sommes arrivés dans la matinée du Jour du Nouvel An. J’ai vu un militaire parmi les dizaines…je veux dire les centaines que j’ai vus et traités, donc quiconque essaye de décrire ça comme une guerre totalement propre contre une autre armée ne fait que mentir. Il s’agit d’ne guerre totale contre la population civile palestinienne de Gaza et nous pouvons le prouver par des chiffres. Vous devez vous rappeler que l’âge moyen de shabitants de Gaza est 17 ans, c’est une population très jeune, et 80% vivent en-dessous du seuil de pauvreté définit par l’ONU. Ce sont donc des gens pauvres et très jeunes, et ils ne peuvent fuir absolument nulle part, ils ne peuvent pas s’enfuir comme d’autres populations en temps de guerre, parce qu’ils sont enfermés, ils sont dans une cage. Ils sont en train de bombarder 1 million et demi de gens dans une cage…des jeunes, des pauvres et vous savez, on ne peut pas distinguer entre civils et combattants dans une telle situation. »
Traduit par Fausto Giudice, Tlaxcal

Les protocoles des Fous de Sion

Le président de la communauté juive romaine révèle par inadvertance une escroquerie sioniste!
Par Miguel Martinez, 4/1/2009

Le journal italien Il manifesto du dimanche 4 janvier 2009 a publié un article fascinant.

Le président de la communauté juive de Rome, Riccardo Pacifici – élu à son poste sur une liste expressément baptisée « Pour Israël » - a récemment annoncé que l'Union des Communautés Juives Italiennes (UCEI) était sur le point de donner l'équivalent de 300 000 € en médicaments aux victimes de la guerre à Gaza : 200 000 pour « les enfants et la population de Gaza, » 100 000 pour les « enfants et les civils » d'Israël.

Le ministère italien des Affaires étrangères a exprimé sa grande admiration pour ce geste généreux.

Cependant, un juif Italien d'extrême-droite émigré en Israël, Shimon Fargion, a protesté bruyamment contre cette aide aux Palestiniens.

Riccardo Pacifici a répondu à Fargion, en passant apparemment par une liste de diffusion semi-publique. En proclament d'abord son « soutien total à cette guerre à Gaza. » Faelino Luzon renchérit en expliquant que « ce geste d'humanité » a été décidé à l'avance en concertation avec de hauts responsables Israéliens (« pour d'évidentes raisons, je ne peux pas trop entrer dans les détails).»

Pacifici explique que la communauté juive romaine est tombée d'accord avec l'ambassadeur d'Israël pour faire « profil bas » pour l'instant. « Je peux vous assurer – écrit Pacifici – que la décision d'envoyer des médicaments aux enfants palestiniens et israéliens n'a été prise que pour des motifs de relations publiques et n'a servi que pour notre combat pour soutenir Israël qui commencera ce lundi dans la presse.»

Pacifici annonce que le 10 janvier se tiendra un « méga événement » avec 1500 personnalités triées sur le volet et l'ambassadeur israélien afin « d'expliquer les motifs d'Israël et son droit à faire cette guerre.»

Pacifici explique aussi que la communauté juive romaine n'a pas déboursé « ne serait-ce qu'un Euro » pour les médicaments qui ont été donnés par « une organisation juive internationale » et garantit que « en aucun cas un seul de ces médicaments n'ira à Gaza sauf autorisation du gouvernement israélien.»

Ensuite Ricardo Pacifici, président dela Communauté Juive de Rome a rédigé un autre courriel, plus personnel, à Shimon Fargion.

«Chère tête de noeud... donne-moi ton adresse de sorte que je puisse venir te botter les fesses... ici avec Pour Israël je me crève le cul au travail et j'ai une escorte policière...? Tu n'es qu'un tas de merde... J'ai tout fait avec l'ambassade israélienne... Et puis va te faire foutre, qu'est-ce que tu sais de ce que nous faisons ? Tu es un tas de merrrde.»

Traduit de l'anglais par Djazaïri

Portrait du jour
Tzipi Livni, criminel de guerre n°2

Aux côtés du Premier ministre Ehud Olmert, qu’elle aurait du remplacer après sa fausse démission pour affaires de corruption, d’Ehud Barak, ministre de la Défense, de Shimon Pérès, Président de la République et du chef d’État-major au nom de beau-fils idéal, Gaby Ashkenazi, Tzipi Livni est une des 5 principales responsables des crimes de guerre commis depuis le 27 décembre à Gaza. Elle est actuellement 2ème vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères. Madame Livni serait l’une des principales inculpées par la Cour pénale internationale de La Haye au cas où celle-ci se déciderait (un jour, peut-être) à inculper les auteurs de l’Opération « Plomb jeté ». Autant faire sa connaissance. Car Tzipi a le crime dans le sang. Et elle pourrait se défendre toute seule puisqu’elle dispose d’une solide formation juridique.

Tzipora (« oiseau » en hébreu) n’est pas la fille de n’importe qui. Ses parents, Eitan Livni, et Sara Rosenberg, des immigrants polonais, furent le premier couple juif marié dans l'État d'Israël, le 16 mai 1948, au lendemain de sa proclamation. Eitan et Sara étaient des combattants de l’Irgun, une des trois organisations sionistes de combat (avec la Haganah et le Palmach) qui devaient ensuite constituer l’armée d’Israël. Directeur des opérations de l'Irgoun, Eitan fut celui qui organisa l'attentat contre le siège de l’administration britannique, situé dans l'hôtel King David à Jérusalem le 22 juillet 1946 (91 morts, 46 blessés). Plus tard il fut membre du Likoud et parlementaire. Une carte d'Israël Sur sa pierre tombale au cimetière Nahalat Itzhak, à Tel-Aviv, est gravée une carte du « Grand Israël biblique », dont les frontières s'étendent au-delà du Jourdain. Au centre, un fusil à baïonnette et les mots «Rak Kach» («seulement ainsi» en hébreu), la devise de l’Irgoun. Sacrée hérédité ! Suite

La Bolivie rompt ses relations diplomatiques avec Israël

14 janvier 2009, 10:50 AM La Paz.- Le président de Bolivie Evo Morales, a annoncé aujourd'hui la rupture des relations diplomatiques avec l'État d'Israël et a indiqué qu'il présentera une plainte internationale pour génocide à la Cour pénale internationale.
Il a fait cette annonce durant une cérémonie de présentation des vœux du corps diplomatique au palais du gouvernement.
Morales a dit que son gouvernement présentera sa plainte pour génocide contre le président d'Israël Shimon Peres et le Premier ministre Ehud Olmert.
Il a aussi dit que le Comité du Prix Noel, qui siège à Oslo, devrait retirer le Prix Nobel de la Paix décerné à Peres.
Ce même mercredi, le Venezuela a annoncé qu'il rompait aussi les relations diplomatiques avec Israël. Hugo Chávez a appelé la communauté juive d Venezuela à dénoncer les crimes commis par Israël.

Le Venezuela rompt les relations diplomatiques avec Israël

Premières réactions

Le Maroc a renvoyé l'ambassadeur vénézuélien en invoquant que le Venezuela soutient le FPOLISARIO.

L'ambassade vénézuélienne à Paris, située Rue Copernic, a été attaquée par des inconnus dans la nuit de merccredi à jeudi. Ceux-ci ont tenté de metre le feu aux fenêtres du rez-de-chaussée et ont maculé la façade d'ordures, signant leur acte courageux :"Israël vaincra ! Union des étudiants juifs de France".

 

http://quibla.net/palestine2006/1

http://quibla.net/palestine2006/pays

http://quibla.net/palestine2006/2




"Israel a le DROIT de se défendre" (l'auteur fait un jeu de mot entre Reich et Right)

27 décembre 2008

L'État juif bombarde le camp

de concentration de Gaza

Maintenus en captivité dans le plus grand camp de concentration du monde,
Affamés et humiliés par un embargo injuste,
Les Musulmans de Gaza sont maintenant exterminés.

Réagissez ! Ne soyez pas une fois de plus de simples spectateurs !
Rejoignez ceux qui préparent la riposte !

http://quibla.net/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages