Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Noesam@voila.fr

  • : sionazisme
  • sionazisme
  • : Tout Juif qui se respecte, religieux ou séculier, ne peut plus garder le silence, voir pire, soutenir le régime sioniste, et ses crimes de génocide perpétrés contre le peuple palestinien...La secte sioniste est à l’opposé du Judaïsme. .................... Mensonge, désinformation, agression, violence et désobéissance de la loi internationale sont aujourd’hui les principales caractéristiques du sionisme israélien en Palestine.
  • Contact

Israèl est contre TORAH

*"Les sionistes me dégoûtent autant que les nazis."
(Victor Klemperer, philologue allemand d'origine juive, 1881-1960)

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


 

 

 

 

 

 

L’initiative sioniste de proclamer l’État d’Israël constitue une révolte contre la volonté divine, contre la Torah, une révolte qui a engendré une vague interminable de violence et de souffrance. À l’occasion de la fondation de l’État hérétique, les juifs fidèles à la Torah pleurent cette tentative d’extirper les enseignements de la Torah, de transformer les juifs en une « nation laïque » et de réduire le judaïsme au nationalisme.......Nous déplorons les tragédies que la révolution sioniste a provoquées chez les Palestiniens, notamment des déportations, l’oppression et la subjugation..Que nous méritions que cette année toutes les nations, en acceptant la souverainet

é divine, puissent se réjouir dans une Palestine libre et dans une Jérusalem libre! Amen. Offert par Netouré Karta International : www.nkusa.orglink

                                               


   

 


Ecrivez nous au ; noesam@voila.fr
visitez    http://www.planetenonviolence.org/link
http://www.aloufok.net/link
http://www.info-palestine.net/link
http://www.ism-france.org/news/link
http://www.europalestine.com/link
http://www.enfantsdepalestine.org/
http://mounadil.blogspot.com/link


 



Recherche

FATHER OF SIONAZISJACOB HITLER

La prétendue ascendance juive d'Hitler: Une "explication" par la haine de soi
Une publication parue cette semaine a attiré mon attention. Il s’agit ni plus ni moins de la généalogie d’Adolf Hitler qui aurait des ascendants juifs !! Dans son article, Gilles Bonafi présente une fiche des Renseignements généraux que le magazine Sciences et Avenir a publié en mars 2009, et où on peut clairement lire le deuxième prénom d’Hitler : Jacob. Adolf Jacob Hitler serait le petit-fils de Salomon Mayer Rothschild. Cette information a été divulguée par deux sources de très haut niveau : Hansjurgen Koehler officier d’Heydrich, qui était lui-même l’adjoint direct d’Heinrich Himmler et Walter Langer le psychiatre qui a réalisé le profil psychologique d’Hitler pour l’OSS, les services secrets US pendant la Seconde Guerre mondiale.
SOURCE ;alterinfo

Archives

21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 12:52

mercredi 21 janvier 2009 - 10h:13

Amr Zoheiri - Al-Ahram/hebdo

 


Le 11 mai 1949, Israël était admis membre sous conditions d’appliquer les résolutions de l’Assemblée générale du 29 novembre 1947, et du 11 décembre 1948 ; « Israël est un Etat pacifique, capable de remplir les obligations de la charte et disposé à le faire »... « Israël accepte sans réserve aucune les obligations découlant de la charte des Nations-Unies » ...

Face à la guerre israélienne dans la bande de Gaza, que pouvaient faire les Arabes au sein des Nations-Unies ?

Pendant 22 jours et nuits consécutifs, l’armée israélienne a effectué l’un des plus grands carnages contre des civils du 21e siècle, plus de 1 200 morts et 5 800 blessés. Au moment où l’Onu songe à réaliser les objectifs du sommet du millénaire, les raids israéliens s’abattaient contre les écoles de l’UNRWA, les Arabes qui ont choisi de saisir le Conseil de sécurité pour obtenir une résolution réclamant un cessez-le-feu immédiat, une résolution qui finalement n’a pas été appliquée. Dans la région, les populations critiquaient leurs dirigeants pour leur « impuissance ».

Mais les Arabes pouvaient-ils faire quelque chose de plus ? Abdallah Al-Achaal, professeur de droit international à l’Université américaine du Caire, explique que les Arabes soutenus par d’autres pays auraient pu se diriger vers l’Assemblée générale des Nations-Unies, pour revoir le statut d’Etat « membre » d’Israël. Revoir ce statut voudrait dire déclasser Israël pour qu’il devienne un Etat « observateur » à l’exemple du Kosovo, du Vatican ou de la Palestine, elle-même. En fait, l’Assemblée générale des Nations-Unies peut revoir le respect ou le non-respect par Israël des conditions de son admission aux Nations-Unies. Le 11 mai 1949, Israël était admis membre sous conditions d’appliquer les résolutions de l’Assemblée générale du 29 novembre 1947, et du 11 décembre 1948 ; « Israël est un Etat pacifique, capable de remplir les obligations de la charte et disposé à le faire »... « Israël accepte sans réserve aucune les obligations découlant de la charte des Nations-Unies » ...

« La résolution 273, qui exige l’application d’Israël du plan de partage de la Palestine, le retour des réfugiés palestiniens à leurs terres, et l’élaboration d’une Constitution pour garantir les droits des non-juifs, figure dans les conditions d’admission », explique Al-Achaal. Un vote à l’Assemblée générale est sujet à beaucoup moins de pression politique qu’au Conseil de sécurité. Pas de droit de veto au moins. La plupart des résolutions de l’Assemblée générale sont adoptées sans vote. Si un vote a lieu, il peut être consigné de deux façons : soit par un vote enregistré, soit par un résumé du résultat du vote.

L’Assemblée générale dispose encore du droit de vérifier si Tel-Aviv s’est confirmé ou non aux résolutions et à la charte des Nations-Unies. En effet, Israël, depuis sa création et son adhésion à l’organisation, n’a appliqué aucune résolution ni du Conseil de sécurité ni de l’Assemblée générale.

60 ans n’étaient-ils pas suffisants à Tel-Aviv, pour appliquer les conditions d’admission ? Il semble que cette période est uniquement suffisante pour mettre la population non-juive dans des ghettos, et pourquoi pas les bombarder ? L’usage de l’armée, en soi, et de cette manière, démontre que cet Etat n’est pas digne d’être membre des Nations-Unies. Cet acte d’occupation militaire par Israël donne en soi des droits aux populations civiles sous occupation notamment aux enfants. Jusqu’à preuve du contraire, Israël a démontré qu’il n’est pas un « Etat pacifique », et son comportement n’est pas celui d’un Etat digne d’être membre aux Nations-Unies.

Al-Ahram/hebdo - Semaine du 21 au 27 janvier 2009, numéro 750 (Evènement
http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=5915

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages