Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Noesam@voila.fr

  • : sionazisme
  • sionazisme
  • : Tout Juif qui se respecte, religieux ou séculier, ne peut plus garder le silence, voir pire, soutenir le régime sioniste, et ses crimes de génocide perpétrés contre le peuple palestinien...La secte sioniste est à l’opposé du Judaïsme. .................... Mensonge, désinformation, agression, violence et désobéissance de la loi internationale sont aujourd’hui les principales caractéristiques du sionisme israélien en Palestine.
  • Contact

Israèl est contre TORAH

*"Les sionistes me dégoûtent autant que les nazis."
(Victor Klemperer, philologue allemand d'origine juive, 1881-1960)

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


 

 

 

 

 

 

L’initiative sioniste de proclamer l’État d’Israël constitue une révolte contre la volonté divine, contre la Torah, une révolte qui a engendré une vague interminable de violence et de souffrance. À l’occasion de la fondation de l’État hérétique, les juifs fidèles à la Torah pleurent cette tentative d’extirper les enseignements de la Torah, de transformer les juifs en une « nation laïque » et de réduire le judaïsme au nationalisme.......Nous déplorons les tragédies que la révolution sioniste a provoquées chez les Palestiniens, notamment des déportations, l’oppression et la subjugation..Que nous méritions que cette année toutes les nations, en acceptant la souverainet

é divine, puissent se réjouir dans une Palestine libre et dans une Jérusalem libre! Amen. Offert par Netouré Karta International : www.nkusa.orglink

                                               


   

 


Ecrivez nous au ; noesam@voila.fr
visitez    http://www.planetenonviolence.org/link
http://www.aloufok.net/link
http://www.info-palestine.net/link
http://www.ism-france.org/news/link
http://www.europalestine.com/link
http://www.enfantsdepalestine.org/
http://mounadil.blogspot.com/link


 



Recherche

FATHER OF SIONAZISJACOB HITLER

La prétendue ascendance juive d'Hitler: Une "explication" par la haine de soi
Une publication parue cette semaine a attiré mon attention. Il s’agit ni plus ni moins de la généalogie d’Adolf Hitler qui aurait des ascendants juifs !! Dans son article, Gilles Bonafi présente une fiche des Renseignements généraux que le magazine Sciences et Avenir a publié en mars 2009, et où on peut clairement lire le deuxième prénom d’Hitler : Jacob. Adolf Jacob Hitler serait le petit-fils de Salomon Mayer Rothschild. Cette information a été divulguée par deux sources de très haut niveau : Hansjurgen Koehler officier d’Heydrich, qui était lui-même l’adjoint direct d’Heinrich Himmler et Walter Langer le psychiatre qui a réalisé le profil psychologique d’Hitler pour l’OSS, les services secrets US pendant la Seconde Guerre mondiale.
SOURCE ;alterinfo

Archives

21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 10:16

Une Action Contre Israel Par L'Assemblée Générale des Nations Unies Est Possible Et Justifiée (Résolution 377)



Une Action Contre Israel Par L'Assemblée Générale des Nations Unies Est Possible Et Justifiée (Résolution 377)
Déclaration du Comité du BRussells Tribunal (09 janvier 2009)

Nouvel appel à l'Assemblée générale à agir en vertu de la résolution 377

Le Conseil de sécurité des Nations unies n'a pas réussi à arrêter les crimes de guerre massifs israéliens dans la bande de Gaza.

Une action urgente par l'Assemblée générale de l'ONU est possible et justifiée.

L'impunité d'Israël doit etre abolie par l'action collective de la communauté mondiale

Après presque deux semaines d'impuissance, au cours de laquelle on estime que 790 Palestiniens dans la bande de Gaza ont été tués, dont 230 enfants, 1080 enfants de plus figurent parmi les 3300 blessés, le Conseil de sécurité a adopté - avec l'abstention des États-Unis - une résolution faible et de durée indéterminée qui a échoué à forcer l'État d'Israël à cesser ses attaques criminelles contre le peuple occupé de la bande de Gaza, encerclé et dans l’impossibilité d'éviter d'être massacré.

Aujourd'hui, le cabinet de sécurité du gouvernement israélien, prouvant à nouveau son mépris pour ses obligations en tant qu'état membre de l'ONU, a rejeté en termes clairs cette résolution, disant que l'Etat d'Israël n'a jamais accepté que «quelconque organe extérieur" puisse déterminer sa politique militaire, estimant la résolution "pas pratique" – bien que cette résolution soit elle meme favorable à son égard car elle omet de mentionner le Hamas gouvernement élu en Palestine. En d'autres termes, l'abattage se poursuivra, que le Conseil de Sécurité exige sa fin ou pas.

L'impunité israélienne, la complicité du CSNU

Ce résultat est la preuve qu'Israël agit avec une impunité systématique. Il est aussi la preuve, comme le reconnait le Président de l'Assemblée générale des Nations Unies, Miguel d'Escoto Brockmann, que le Conseil de Sécurité est «dysfonctionnel», excusant par omission des violations massives et graves des droits de l'homme lorsqu'elles sont perpétrées par un de ses membres permanents ou ses alliés .

Ce faisant, et face à des preuves accablantes – la plus part télévisées - de crimes de guerre et crimes contre l'humanité d'Israël dans la bande de Gaza, s'élevant jusu'à la preuve substantive du crime de génocide contre le peuple palestinien, le Conseil de sécurité a effectivement démontré qu'il ne peut pas -- ou n'est pas disposé à - maintenir la paix et la sécurité, et à satisfaire le droit national du peuple palestinien à vivre en paix, libre sur ses terres.

La résolution : s'unir pour la paix

Le monde ne doit pas supporter cette horreur. Un mécanisme existe qui peut retirer la protection de la paix ,de la sécurité internationale et du peuple palestinien des mains du Conseil de sécurité, et la donner à la communauté mondiale dans son ensemble représentée par l'Assemblée Générale. [1] Le Président de l'Assemblée Générale d'Escoto Brockmann appuie ce mécanisme et la Malaisie a déjà rempli l'obligation procédurale que l'un des membres de l'ONU le propose.

Quelques heures avant que le Conseil de Sécurité ait voté une résolution si faible et dépourvue de mécanismes d'exécution qu'Israël a pu la rejeter, une session d'urgence de l'Assemblée Générale aurait du se tenir. Certaines évidences montrent que cette seule perspective a forcé le Conseil de Sécurité à agir, en grande partie pour bloquer l'invocation de la Résolution 377. Compte tenu du résultat, et compte tenu du rejet par Israël de l'autorité du Conseil de sécurité, il est urgent que cette session se réunisse et impose à Israël un cessez-le-feu immédiat, conformément à l'immense volonté de la communauté internationale et des peuples partout dans le monde, ou bien qu’il fasse face à l'ostracisme international.

Israël craint la résolution 377

Selon la résolution de l'Assemblée Générale des Nations Unies 377, les sessions extraordinaires d'urgence de l'Assemblée générale sont nécessaires pour agir lorsque le Conseil de Sécurité "n'est pas capable d'exercer sa responsabilité principale du maintien de la paix et la sécurité." [2] Le gouvernement d'Israël lui-même a assuré l'échec du Conseil de Sécurité à exercer sa responsabilité principale du maintien de la paix et la sécurité.

Le fait que les violations par Israël du droit international humanitaire et des droits de l'homme dans la bande de Gaza soient tellement flagrantes, et qu'Israël rejette l'autorité du Conseil de Sécurité ‘prime facie’, donne à penser que la seule voie possible - une solution de dernier recours pour le peuple palestinien dans la bande de Gaza - est la convocation d'une session d'urgence de l'Assemblée Générale, où aucun droit de veto ne pourrait être invoqué, afin d'imposer à Israël un cessez-le-feu crédible, soutenu par des mesures collectives.

Appel urgent à l'action

Comme déclaré par la communauté palestinienne des droits de l'homme dans leur communiqué du 30 Décembre appelant à invoquer la résolution 377 [3]: "La population civile de la bande de Gaza occupée va inévitablement continuer à subir de lourdes pertes, sans l'intervention extérieure de la communauté internationale."

En renouvelant l'appel à invoquer la résolution 377, nous appuyons la demande de Richard Falk, rapporteur spécial des UN, que «tous les États membres, ainsi que les fonctionnaires et tous les organes du système des Nations Unies se mobilisent d'urgence, non seulement pour condamner les violations graves d'Israël, mais pour développer de nouvelles approches pour fournir une protection réelle au le peuple palestinien. "

Seule l'Assemblée générale peut imposer, lorsque le Conseil de Sécurité échoue, un cessez-le-feu immédiat à Israël.

Nous appelons les groupes de défense des droits de l'homme, les avocats et les organisations juridiques, les syndicats, les intellectuels, le mouvement anti-guerre et toutes les personnes de conscience à soutenir le Président d'Escoto Brockmann, et demander qu'une session d'urgence de l'Assemblée Générale soit convoquée sous l'autorité de la Résolution 377, et à participer au mouvement croissant de boycott, de mise à nu et de sanctions internationales à l’égard d’Israël .

Nous demandons au systeme des droits de l'homme de l'ONU d'autoriser une enquête réelle sur les crimes de guerre et crimes contre l'humanité d'Israël, y compris sur ses meurtres, son utilisation d'armes internationalement interdites, la destruction des infrastructures civiles, le ciblage des écoles, des établissements d'enseignement supérieur, des mosquées et des abris civils, et même des travailleurs pour l'aide humanitaire. Le Conseil des Droits de l'Homme a l'obligation d'enquêter sur ces éléments de génocide et, ce faisant, contribuer à y mettre fin.

Comme un signal à Israël, nous appelons tous les États à couper les relations diplomatiques avec Israël immédiatement, et aux Hautes Parties contractantes aux Conventions de Genève à organiser immédiatement une conférence pour rétablir le respect du droit international humanitaire. Sur la base de son passé et son présent d'impunité, Israël doit être expulsé de l'Organisation des Nations Unies.

Tous devraient exiger un cessez-le-feu immédiat d'Israël, le retrait immédiat de toutes les forces militaires belligérantes israéliennes et la fin du blocus. Dés sa réalisation, des mesures collectives doivent être prises à tous les niveaux pour mettre fin à l'occupation israélienne de la Palestine et pour obliger la société israëlienne à respecter l'égalité des droits de l'homme. Jusqu'à la fin de l'occupation de la Palestine, nous soulignons le droit légal et garanti du peuple palestinien à résister à l'agression israélienne par tous les moyens.

Le BRussells Tribunal Commission

9 Janvier 2009

S'il vous plaît signez et diffusez largement cette déclaration.

Cliquez Ici Pour les signatures d'individuels et d'organisations

[1] «Résolution s'unir pour la paix", Assemblée générale des Nations unies, la résolution 377 (V) A 1950, 3 Novembre 1950, http://un.org/Docs/journal/asp/ws.asp?m=A/RES/377 (V)

[2] Lettre de l'ambassadeur d'Israël Gabriela Shalev au Président de l'Assemblée générale des Nations unies, Manuel d'Escoto Brockmann-8 Janvier 2009, http://innercitypress.com/protestPGA010809.doc

[3] «violations flagrantes des droits humains et les crimes de guerre dans la bande de Gaza", 30 Décembre 2008, http://pchrgaza.org/files/PressR/English/2008/un_human.html

Principaux signataires

Association of Humanitarian Lawyers
Gerald and Maas, editions atelier, Ottawa Canada
Vredesactie VZW (Belgium)
Nord Sud XXI

Autre Action Juridique En Cours

Urgent : Depot De Plainte Auprés du TPI contre Israël

Action Immediatement Applicable: Boycott d'Israël
http://www.planetenonviolence.org/Une-Action-Contre-Israel-Par-L-Assemblee-Generale-des-Nations-Unies-Est-Possible-Et-Justifiee-Resolution-377-_a1782.html
**************************************************************************************************************
Crimes De Guerre D'Israël/Justice

Urgent : Depot De Plainte Auprés du TPI contre Israël

Plusieurs associations ont entamé une démarche pour porter plainte aupres du TPI pour crimes de guerre contre les dirigeants israéliens. Toute association qui souhaite s'y associer doit d'urgence contacter les coordonnées fournies dans l'article



Samira Balousha, son fils Mohamad et sa fille Jawahar tuée le 291208 à Gaza
Samira Balousha, son fils Mohamad et sa fille Jawahar tuée le 291208 à Gaza
Chers amis chers frères et soeurs


je vous envoie ci joint les documents relatifs au depot de plainte auprès du TPI pour crime de guerre contre les dirigeants sionistes.

J'invite toutes les associations intéressées à se joindre à nous dans ce depot de plainte à bien vouloir lire la plainte et son argumentaire et compléter le mandat ci joint de toute urgence car on pense confirmer officiellement la plainte Lundi ou Mardi, n'hésitez pas à solliciter des associations autour de vous et vos réseaux, nous sommes plus d'une vingtaine d'associations et plus on est et plus forte sera notre exigence auprès de Sarko le complice.

Merci de diffuser au maximum

Pour tout contact
Abdelaziz Chaambi 06 18 79 76 61

En Piece jointe le document de plainte et le mandat à Maître Gilles Devers pour toute association qui veut s'y associer.

Actualisatrion 11/01/09

Une conférence de presse se tiendra lundi 15 h au MRAP, et une délégation ira porter la plainte à l’Elysée. Nous pourrons compléter la première liste des associations jusqu’à lundi 15 h. ET il faudra ensuite prévoir des listes complémentaires/ Le mouvement s’internationalise aussi.

Voici un argumentaire succinct

A la violence doit répondre la justice

Plainte devant la Cour pénale internationale

Objectif : Faire reconnaître la qualification de crimes de guerre.

L’agression d’Israël sur Gaza relève de la qualification de crime de guerre. Un tel constat appelle une réponse juridique, ce d’autant plus que cette qualification concerne d’autres aspects de la politique d’Israël, comme l’a affirmé début décembre Richard Falk, rapporteur pour l’ONU.

Une action est possible, permettant d’apporter sans délai la démonstration devant l’opinion publique de l’existence des crimes de guerre, et ce sans nuire ni aux perspectives politiques, ni aux institutions internationales de protection des droits des personnes.

Une plainte émanant d’associations peut être déposée auprès du Procureur près de la CPI, qui décide d’une enquête. La CPI juge les personnes et non pas les Etats, et il doit s’agir de personnes relevant d’Etats signataires du traité. Israël n’a pas ratifié le traité, mais nombre de citoyens d’Israël ont une double nationalité, et une enquête permettrait d’identifier ceux des auteurs qui relèvent d’un des Etats signataires.

Dans le même temps, il est solennellement demandé à l’Etat français de faire face à son engagement qui est de poursuivre les crimes de guerre, en déposant plainte également devant la CPI.

A supposer que la procédure soit engagée par le procureur, le Conseil de Sécurité aurait la capacité de la suspendre, ce qui à l’évidence hypothèque l’issue de la procédure. Il n’empêche que cette plainte doit être déposée, comme une démarche demandant que justice soit rendue. La plainte réunit un grand nombre d’associations françaises qui agiront en s’adressant à l’opinion, avec le but de qualifier publiquement la l’agression de crime de guerre.

La démarche sera effectuée lundi 12 janvier. Des initiatives du même ordre sont en cours dans d’autres pays.

Gilles Devers 10/01/09

Autre Action Contre Israel

Une Action Contre Israel Par L'Assemblée Générale des Nations Unies Est Possible Et Justifiée (Résolution 377)

Action Immediatement Applicable: Boycott d'Israël

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages