Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Noesam@voila.fr

  • : sionazisme
  • sionazisme
  • : Tout Juif qui se respecte, religieux ou séculier, ne peut plus garder le silence, voir pire, soutenir le régime sioniste, et ses crimes de génocide perpétrés contre le peuple palestinien...La secte sioniste est à l’opposé du Judaïsme. .................... Mensonge, désinformation, agression, violence et désobéissance de la loi internationale sont aujourd’hui les principales caractéristiques du sionisme israélien en Palestine.
  • Contact

Israèl est contre TORAH

*"Les sionistes me dégoûtent autant que les nazis."
(Victor Klemperer, philologue allemand d'origine juive, 1881-1960)

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


 

 

 

 

 

 

L’initiative sioniste de proclamer l’État d’Israël constitue une révolte contre la volonté divine, contre la Torah, une révolte qui a engendré une vague interminable de violence et de souffrance. À l’occasion de la fondation de l’État hérétique, les juifs fidèles à la Torah pleurent cette tentative d’extirper les enseignements de la Torah, de transformer les juifs en une « nation laïque » et de réduire le judaïsme au nationalisme.......Nous déplorons les tragédies que la révolution sioniste a provoquées chez les Palestiniens, notamment des déportations, l’oppression et la subjugation..Que nous méritions que cette année toutes les nations, en acceptant la souverainet

é divine, puissent se réjouir dans une Palestine libre et dans une Jérusalem libre! Amen. Offert par Netouré Karta International : www.nkusa.orglink

                                               


   

 


Ecrivez nous au ; noesam@voila.fr
visitez    http://www.planetenonviolence.org/link
http://www.aloufok.net/link
http://www.info-palestine.net/link
http://www.ism-france.org/news/link
http://www.europalestine.com/link
http://www.enfantsdepalestine.org/
http://mounadil.blogspot.com/link


 



Recherche

FATHER OF SIONAZISJACOB HITLER

La prétendue ascendance juive d'Hitler: Une "explication" par la haine de soi
Une publication parue cette semaine a attiré mon attention. Il s’agit ni plus ni moins de la généalogie d’Adolf Hitler qui aurait des ascendants juifs !! Dans son article, Gilles Bonafi présente une fiche des Renseignements généraux que le magazine Sciences et Avenir a publié en mars 2009, et où on peut clairement lire le deuxième prénom d’Hitler : Jacob. Adolf Jacob Hitler serait le petit-fils de Salomon Mayer Rothschild. Cette information a été divulguée par deux sources de très haut niveau : Hansjurgen Koehler officier d’Heydrich, qui était lui-même l’adjoint direct d’Heinrich Himmler et Walter Langer le psychiatre qui a réalisé le profil psychologique d’Hitler pour l’OSS, les services secrets US pendant la Seconde Guerre mondiale.
SOURCE ;alterinfo

Archives

20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 21:48
, par : Rédaction Enfants de (la) Palestine,

L'aube des civilisations s'est levée sur cette terre et l'Histoire s'est enrichie de sa naissance. Jérusalem, une ville arabe où le temps s'est posé pour abriter les prophètes, les messages divins et les cultures antiques.

Ville de paix, fleur de toutes les villes avec ses minarets, ses dômes, les cloches de ses églises, ses murailles et ses portes ancestrales, ses hommes. Sur cette terre sacrée, les cultures se développèrent et rayonnèrent dans toutes leurs dimensions : religieuses, spirituelles, humaines. Sur cette terre, le peuple palestinien s'épanouit, créant une forme d'existence humaine unique reposant sur une relation organique et sans rupture entre le peuple, la terre et l'Histoire. C'est cette relation qui donna son identité à la terre, dont Jérusalem est le cœur, et insuffla au peuple le sens de la patrie, nourri de la pluralité des héritages et des cultures.

C'est de là que Jérusalem a puisé la force qui lui a permis de braver les tempêtes et de résister, au fil de l'Histoire, à vingt-quatre tentatives de destruction. Tel le phénix renaissant de ses cendres, elle a toujours ressurgi dans le ciel de la Palestine, et elle continue à scander son message humain malgré le feu et le siège. En dépit de tous les efforts déployés pour effacer son identité et mettre fin à son statut de centre spirituel, culturel et politique du peuple palestinien, Jérusalem est toujours bien présente.

L'initiative des capitales culturelles

L'initiative des capitales culturelles émane de la Conférence mondiale sur les politiques culturelles organisée par l'ONU au Mexique en 1982. Lors de cette conférence a été adopté le programme de la Décennie mondiale du développement culturel (1988-1997) centré sur la nécessité d'un dialogue culturel entre les peuples respectueux à la fois de l'identité culturelle nationale et de la diversité culturelle, sur la base de l'universalité des valeurs humaines.

Ce programme a mené en 1994, lors de la réunion de Paris du Comité intergouvernemental pour la Décennie mondiale du développement culturel, à l'adoption du programme des capitales culturelles régionales.

L'Organisation Arabe pour l'Education, la Culture et les Sciences (ALESCO) a ensuite adopté en 1995 le projet de la capitale culturelle arabe : du Caire (1996) à Jérusalem (2009), de nombreuses villes arabes ont été mises à l'honneur : Tunis (1997), Sharjah (1998), Beyrouth (1999), Riyad (2000), Koweït (2001), Amman (2002), Rabat (2003), Sanaa (2004), Khartoum (2005), Mascate (2006), Alger (2007) , Damas (2008), et enfin Jérusalem (2009 ).

Concept et perspectives

Jérusalem, capitale de la culture arabe 2009 vise à affirmer l'identité arabe et plurielle de Jérusalem et à promouvoir le développement culturel de la ville en dépit de son isolement. Cette initiative vient réaffirmer que Jérusalem est partie intégrante des territoires palestiniens occupés depuis 1967 et qu'elle est la future capitale de l'Etat palestinien. Les activités mises en place promouvront la diversité au sein de la ville, essence même de cette capitale universelle, riche de ses différences si celles-ci cessent de s'exclure l'une l'autre. Soutenir la présence palestinienne dans la ville en soutenant la vie culturelle et ses acteurs sera l'objectif majeur de cette initiative.

Objectifs stratégiques de la manifestation

1. Repositionner Jérusalem comme foyer culturel de premier plan ; promouvoir la ville de Jérusalem dans ses dimensions culturelle, historique, religieuse et assurer la protection de ses lieux et monuments historiques et religieux, ainsi que la sauvegarde de son identité arabe et briser l'isolement culturel de la ville notamment vis-à-vis de son environnement arabe.

2. Inscrire cette démarche dans le cadre du soutien indispensable à la présence palestinienne dans la ville que ce soit au niveau culturel, éducationnel, médiatique, politique, économique ou social. Profiter de cette manifestation pour offrir à la population des opportunités d'emploi.

3. Réactiver la dynamique culturelle de la ville et de ses environs, au sein de la Palestine et à l'étranger et soutenir les créateurs et les artistes.

4. Développer et réhabiliter des infrastructures adéquates pour célébrer Jérusalem, capitale de la culture arabe 2009, dans l'idée d'assurer la pérennisation de cette expérience culturelle.

5. Inviter les pays arabes à organiser des manifestations culturelles dans leurs capitales respectives autour de ce thème tout au long de l'année 2009.

6. Organiser une campagne internationale, en coordination avec les organisations régionales et internationales, pour défendre l'identité de la ville et le pluralisme en son sein.

Le projet : mode d'emploi

La préparation du projet doit servir au mieux les objectifs stratégiques précités. A cette fin, un certain nombre de principes doivent guider la mise en œuvre des manifestations prévues :

1. Consacrer la plus grande part des moyens alloués au financement de projets visant à développer l'infrastructure culturelle de Jérusalem.

2. Mettre sur pied une programmation qui assure une visibilité importante dans le territoire palestinien, avec des évènements ayant lieu à Jérusalem mais aussi partout sur le territoire, y compris dans les camps de réfugiés palestiniens, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de la Palestine.

3. Amener les Etats arabes à participer aux projets d'aménagement des infrastructures culturelles, de façon à ce que chaque projet financé par un Etat porte son nom.

4. Organiser des semaines culturelles palestiniennes dans les capitales arabes en coordination avec les pays arabes hôtes et l'Organisation Arabe pour l'Education, la Culture et les Sciences.

5. Organiser des événements culturels autour du patrimoine culturel de Jérusalem dans les capitales européennes et mondiales.

Célébrations

Cérémonie d'ouverture : le lancement des festivités de Jérusalem, capitale de la culture arabe 2009 aura lieu à Jérusalem en janvier 2009.

Cérémonie de mi-année : elle sera constituée d'une série d'événements à l'échelle nationale, arabe et internationale qui auront lieu simultanément durant l'été.

Cérémonie de clôture : cette cérémonie importante, qui aura lieu en décembre 2009, sera entre autres l'occasion de passer le flambeau à la prochaine ville capitale de la culture arabe.

Activités

Les activités prévues s'articuleront tout au long de l'année autour de quatre axes majeurs :
-  Jérusalem : passé, présent, avenir. Jérusalem par le passé : étapes de l'histoire de Jérusalem, héritage culturel et humain de la ville sous ses différents aspects. Jérusalem au présent : l'accent sera mis sur l'expression contemporaine et ses efforts pour dépasser l'enfermement et le siège culturel et identitaire de la ville. Jérusalem et l'avenir : le projet tient à développer des infrastructures culturelles afin d'assurer que l'événement contribuera à pérenniser l'activité culturelle au sein de la ville.
-  Articulation avec les événements organisés par la société civile locale autour du thème de Jérusalem.
-  Organisation de Journées arabes à Jérusalem : organisation de conférences, de festivals de cinéma, de concerts, d'expositions d'artistes arabes au sein de la ville.
-  Publications et productions : l'événement doit permettre et s'accompagner d'une production artistique conséquente : œuvres cinématographiques, musicales, littéraires, etc. Cette production vise à pérenniser l'expérience et à assurer une meilleure diffusion de l'art et son accès à l'ensemble de la population en dépit de la fragmentation du territoire du fait de l'occupation. Une attention particulière sera accordée à l'accès des jeunes, des femmes, des prisonniers, des handicapés, de la population des campagnes aux productions concernées.

Infrastructures

Il est urgent de développer l'infrastructure des institutions culturelles de Jérusalem en raison de la situation particulière de la ville, et ce afin de soutenir la présence palestinienne culturelle, politique, économique et sociale en son sein.

Le Conseil d'Administration pour les festivités de Jérusalem, capitale de la culture arabe a arrêté, après concertation avec les représentants des différents secteurs culturels concernés, et la réalisation d'une étude de terrain, une liste de 21 projets relatifs aux écoles, aux clubs, aux théâtres, aux bibliothèques, aux musées et à d'autres lieux accueillant ou susceptibles d'accueillir des événements culturels, dont découlent 101 projets subsidiaires dont le coût global est estimé à 34 242 000 dollars.

Cette somme se répartit ainsi :
-  20 742 000 de dollars pour les projets de réhabilitation et de développement qui peuvent être lancés immédiatement.
-  13 500 000 dollars pour des projets futurs pour lesquels des procédures ont été lancées (notamment les demandes de permis de construire) et qui pourraient être mis en œuvre au cours des 5 années à venir.

En outre, 4,5 millions de dollars octroyés par les fonds arabes ont déjà été consacrés à près de 18 projets dont la gestion a été confiée à des associations locales spécialisées.

Notons que la situation des infrastructures culturelles de Jérusalem est particulièrement difficile, pour les raisons suivantes :
-  Mesures restrictives quant à la délivrance de permis de construire aux citoyens palestiniens
-  Coûts élevés de construction estimés au double du coût dans le reste de la Palestine
-  Obstacles imposés au fonctionnement des associations palestiniennes à Jérusalem, y compris les associations culturelles
-  Utilisation d'infrastructures inadaptées à l'accueil d'événements culturels

Stratégie médiatique

La stratégie médiatique sera au cœur de l'initiative Jérusalem, capitale de la culture arabe, et une des clés de son succès.

Cette stratégie vise à :
-  Assurer une visibilité aux différents événements qui auront lieu lors des célébrations
-  Inciter les médias à s'intéresser à la situation qui prévaut dans la ville, notamment sur la scène culturelle, mais aussi au quotidien vécu par ses habitants
-  Programmer des journées arabo-jérusalémites dans les médias arabes
-  Promouvoir la mise en place de suppléments culturels consacrés à l'initiative dans les grands journaux arabes
-  Assurer une couverture réelle des événements dans les médias internationaux afin de faire connaître la culture palestinienne et de repositionner Jérusalem sur la carte des foyers culturels majeurs

Le site internet occupera une place particulière dans cette stratégie. Il permettra : de diffuser le calendrier des activités et ses mises à jour ; de constituer une bibliothèque numérique et une banque d'images et de données conséquente sur la ville de Jérusalem ; la production en anglais et en français de textes sur le sujet.

Post-Scriptum :

http://www.alquds2009.org

Tel : +970 (2) 2978548 / (2) 2960277

Fax : +970 (2) 2960278

info@alquds2009.org

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages